Bʋ-kaore / Justice

Naam wẽ-n-dɩk vaallã bʋʋd leb n paka a kʋɩlense

Sig-noy kiuug rasem a 9 yʋʋm 2018 soabã, bʋ-kaoodbã karma sɛb nins b sẽn dɩgl sig-noy kiuug rasem  a 8 yʋʋm 2018 soabã , sebã pʋgẽ, « ɛssepeya » Some n paas Metr Poll Keere wilgame, tɩ neb a nii b sẽn talge n pa tar soãngdba, yaa :

-Zenerall  Zɩlbɛɛr Giengere

– a Bagyã Abdul Karim tɩ b boond ta Lota ( Komersã)

-Wekuri Koese (arzɩdã)

– a Kʋsʋbe Rooze  (sɛrzã sef)

– a Zɛrbo Laoko Mohamed( sɛrzã sef)

-a Gelware Minata  (sivil)

– a Fatumata Gengeere (depite kʋdre)

-a Tarware Abdu Karim (ãntrpiriz yel-gɛta)

Sõangdb nins b sẽn lebg n yãk tɩ b sõng neb  piig la a yiibã wilgame tɩ wakatã  b sẽn kõ bãmba pa sek sɛbã vaes n bãng nind sẽn n be a pʋgẽ ye. La b  kosame tɩ b kõ-b kiuug a yembre, tɩ b tɩ vaes sɛbã n yaool wa tõog n tʋm tʋʋmdã. Bʋ-kaood roogã rãmb wilgame tɩ b kosgã yaa bũmb sẽn ya sɩda, la b na n kõ-b-la rasem a 16  tɩ b tɩ maan b vaesgã. Rẽ n kɩte, tɩ  b le yals  bʋʋdã   yibeoog wakat piigã sẽn n wa loog minit piiga . Yɩɩ wakat 11 sẽn wa n loog minit 15 la bʋʋdã le sɩng yã , tɩ bʋ-kaoodbã na n ges sõangdbã sẽn da kos tɩ b kõ-b wakat tɩ b tɩ vaes sɛbã. Rẽnd bʋʋdã viigame n na n le sɩng sig-noy kiuug rasem 25 sẽn watã . Yaa rasem 16 la b kõ sõangdbã tɩ b tɩ maan vaesg sɛbã zugu. Sã n ya ne pʋ- tẽer bɛgdbã a nii wã   sẽn pa tar sõangdbã, bʋ-kaood roogã rãmb segd n bao sõangdb ka ne sig-noy kiuug rasem 25 sẽn watã, b yĩnga.

 

Procès du putsch manqué : 8 accusés se retrouvent de nouveau sans avocats

Au cours de l’audience du mercredi 9 mai 2018, le juge a lu de nouvelles lettres de déport déposées au greffe du parquet le 8 mai 2018. Il s’agit des déports du SCPA Somé & Associés et de Me Paul KERE. Conséquences de ces déports, 8 accusés se retrouvent de nouveau sans avocats. Il s’agit de :

–              Général Gilbert DIENDERE

–              Baguian Abdoul Karim dit Lota (commerçant)

–              Ouékouri Kossé (Adjudant)

–              Koussoubé Roger Joachim Damagma (Sergent –chef)

–              Zerbo Laoko Mohamed (Sergent –chef)

–              Guelwaré Minata (civil)

–              Fatoumata DIENDERE (ex-députée)

–              TRAORE Abdou Karim (Consultant d’entreprise).

Les avocats nouvellement commis d’office auprès des 12 accusés ont estimé que les 3 semaines qui leur ont été accordées n’ont pas été suffisantes pour prendre connaissance du dossier. Ils ont donc demandé un renvoi de 3 semaines à 1 mois pour mieux se préparer. Le parquet ne sait pas opposer car il juge cette demande fondée, mais il a par contre estimé que 2 semaines sont suffisantes. Une suspension est alors intervenue et l’on se demande si l’on ne va pas vers un nouveau report de cette audience. Une suspension est alors intervenue à 10h10mn. L’audience a repris à 11h15mn et le juge a accédé à la requête des avocats commis d’office en renvoyant le procès au vendredi 25 mai 2018. Les avocats disposent de 16 jours pour se mettre en plein dans le dossier.

Quant aux 8 accusés qui se retrouvent sans avocats, le Batônnier a jusqu’au 25 mai 2018 pour leur trouver des avocats commis d’office.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *