Non classé

Burkĩna Faso la Nizɛɛr kiba-kɩtbã paama zãmsgo

« INESKO » sullã sẽn be nin-sabls tẽns wĩndg sẽn n lʋɩtẽ baobgã, n paas Burkĩna Faso ministɛɛr ning sẽn get kibayã kũun boola kiba-kɩtbã,  n na n paas-b bãngre. Bãngr paasgo, yaa sẽn kẽed ne kibay kũuni, sẽn na yɩl tɩ b tõog n zab ne nin-wẽnsã tʋʋma Sayɛlã soolmã pʋga.

Zãmsgã  paka a kʋɩlẽns yʋʋm-sar kiuug rasem a 4 raare, n na n tɩ pag a kʋlens yʋʋm-sar  kiuug rasem a ­6 yʋʋm 2018 soabã pʋgẽ.

Zãmsdbã  Burkĩna Faso na-tẽngã ka Waogdgo Hotɛl Pasifik tigsgã roog pʋga.

Zãmsgã pakrẽ,  yaa ministɛɛr ning sẽn get kibayã kɩsg seb-gʋndã, n wa n yalse,  kiba-kɩtbã minisr yʋʋr yĩnga. Ministɛɛrã seb-gʋnd wilgame, tɩ kibayã kɩsg yaa bũmb nin-buiidã fãa sẽn sõmb n kẽes b mense, ne teelgo, tɩ b zab ne nin-wẽnsã n gɩdg-ba, b tʋʋm-beedã pʋgẽ.  Yaa rẽ n so, tɩ « INESKO »  sẽn be Dakaar soolmẽ ne Burkĩna Faso ministɛɛr ning sẽn get kibaya kũun naag taaba, n na n sõng kiba-kɩtbã tɩ b paam bãngre.

Yaa Kiba-kɩtb sõor na ta bãmb 30 sẽn yit Burkĩna Faso la Nizɛɛre, bãmb n na n zĩnd ne taab rasem a yiib pʋgẽ, n pʋɩ  taab yam dãmba. B na n sõsa ne taaba, la b ges soay nins b sẽn tõe n dɩke, n kɩs kibay nin-wẽnsã tʋʋm-kɛg gɩdgr wɛɛngẽ. Gom-zut ninsi, b sẽn tik n na n  maan b rasem a yiibã zãmsgo: yaa kibar sẽn kõt toto sẽn na yɩl t’a ra wa ne zu-loees ye. Sẽn paasde, ya b sẽn tõe n kogl kiba-kɩtã meng toto wala nin-wẽnsã  sẽn  mi n dat n yãk kiba-kɩt yõorã. Ka rẽ bɩ  zĩig ninga, nin-wẽnsã sẽn pa rat tɩ b tall tõkr ne a tʋʋmd-n-taase,  bãmb tʋʋmdã zugu. Sẽn le paasde, ya b paas-b bãngre,  sẽn kẽed ne zamaan-paalgã tʋʋm-te-paal zuga. Ministɛɛrã boonda kibaya tʋʋm-noy taoor dãmba, tɩ b tʋm sõma sẽn na yɩle tɩ nin-buiidã fãa paam kibay sẽn nafde,  la b sõng gofneere,  ne kibayã kɩsgo,  nin-wẽnsã tʋʋmd zugu. Wẽnd na kõ-b zãms-sõngo, la Wẽnd na zĩng-b laafɩ rasem a yiibã zãmsg pʋgẽ.

Zɩll KAFAANDO

Lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent : des journalistes burkinabè et nigérien en formation

Le Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest et le ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement du Burkina Faso, en collaboration avec la commission nationale pour l’UNESCO, organisent un atelier sur le renforcement des capacités des médias pour la lutte contre l’extrémisme violent dans la région du Sahel du qui se tiendra  du  4 au 6 décembre 2018.

 La cérémonie d’ouverture de l’atelier s’est tenue ce mardi 4 Décembre 2018 à l’hôtel Pacifique à Ouagadougou. Pour la secrétaire générale du ministère de la communication représentant monsieur le ministre, la communication et l’information constituent des secteurs où la communauté doit faire des efforts pour protéger les acteurs et aussi développer la technique de collecte et de traitement de l’information. C’est dans cette optique que  le bureau de  l ’UNESCO à Dakar en collaboration avec le ministère de la communication et des relations avec le parlement  du Burkina Faso organise cette session  sous régionale de renforcement des capacités  des journalistes à Ouagadougou.
Pendant 72 heures, cet atelier qui réunit une trentaine de participants représentant les médias du Burkina Faso et du Niger permettra d’échanger sur des thématiques comme : le traitement de l’information sensible, touchant à la paix et la sécurité, la protection des journalistes. Ce sont des acteurs majeurs exposés à la menace terroriste, car ils peuvent être victimes d’enlèvement, de torture ou d’assassinat ou projetés sur les théâtres d’opération pour les besoins de leur métier. Il consiste à donner l’information juste et utile aux populations et aussi l’utilisation des médias sociaux en tant que véritable outil d’information et les risques sécuritaires dans la couverture médiatique de l’extrémisme violent. Ainsi le ministère invite tous  les professionnels des médias et les détenteurs de l’information à travailler  mutuellement et faire prévaloir l’intérêt supérieur  des populations, des Etats dans la quête et la divulgation de l’information sur le terrorisme. Cet atelier prendra fin le 6 décembre prochain.

Jules KAFANDO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *