Non classé

Ministɛɛr ning sẽn get laafɩ wã yell wilgame tɩ neba gus b meng ne tit kẽer wala « kolorokindã »

Tʋʋm noor ning sẽn get titã yellã boonda ninbuida fãa tɩ b gũus b mens ne tɩtã kẽer rikre, tɩ sã n pa tu ne logtor sor kũun ye, sẽn n yiid fãa d sẽn be bãag ning pʋgẽ wã.

B wilgame tɩ koes n yit rasma nõorã n wilgdẽ tɩ « kolorokiindã » ya tɩɩm sẽn tõe n tibs « koronavirisa » bãaga yaa rẽ n so tɩ logtoeemba sull kaseng boond nebã tɩ b maan gũusgu, ti bala koeeg na n pa yi bãng beeda rãmb nengẽ n wilgd tɩ tɩ bãmba tibsdame ye.

Wala tɩm buuda fãa, « kolorokindã » pa rẽ bɩ tɩt a taab rikr tõe n wa ne zu-loees laafɩ wã wɛɛngẽ, « kolorokindã » riks wʋsgã tõe n wa waa ne suurã bɩ fulfudã bãase, yɛl a taab me n tõe n le paas bãa kãensa, wala ninã bãase. Yaa rẽ n so tɩ sull ning sẽn get tɩtã vaeesg yellã boond nin-buidã tɩ b waoog nõ-rikds nins sẽn n pogdã :

  • B gus n da wa rik tɩt tɩ logtoeemba pa kõ sor ye
  • B gus n da wa rɩk tɩt wala « kolokind » bɩ « Azitoromesindã » tɩ b na tɩpsa « koronavirisã » bãag ye
  • B tu goofneema sẽ ganeg yɩlgemdã na-kẽnda ninsa wã

Ministɛɛr ning sẽ n get laafɩ wã yell tʋʋmdame sẽn na n yɩlẽ n koglg laafɩ wã tʋʋm teedo sẽn na yɩlẽ n  tõog n zab ne « koronavirisã » bãaga tɩ yellã sã n wa ba lebd poorẽ.

Yaa sull ning sẽn get tɩtã zãab yellã n yis mõneg koeegã, Tʋʋlg kiuug rasem 25 yʋʋm 2020 soabã,

Tɩ Doktɛɛr Aminata Nakulma tik a nugu

Tõnd dikã kibarã Faso.net zugu

Mise en quarantaine de la chloroquine au Burkina : Le ministère de la santé explique

La Direction générale de l’Agence Nationale de Régulation Pharmaceutique invite la population à s’abstenir de toute automédication liée à la prise de médicaments sans l’avis et le suivi d’un agent de santé, en particulier de l’association chloroquine et l’Azithromycine, dans le contexte actuel de l’épidémie à COVID-19.

L’association chloroquine et Azithromycine mentionnée pour la prise en charge du COVID-19 fait partie d’un protocole thérapeutique impliquant d’autres soins médicaux pour veiller à la sécurité du malade traité. De ce fait, ce type de protocole doit être mis en œuvre par une équipe médicale avec un suivi régulier des paramètres vitaux du malade. A ce jour, l’utilisation de ce protocole n’a pas été évalué dans le cadre d’un traitement préventif.

Comme tout médicament, la prise de chloroquine seule ou en association n’est pas sans risque pour la santé. En effet, la chloroquine a présenté des effets toxiques comme des troubles cardio-vasculaires pouvant survenir brutalement pendant le traitement. D’autres effets tous aussi sévères peuvent survenir au niveau des yeux à long terme.

Par conséquent, la Direction générale de l’Agence nationale de régulation pharmaceutique appelle la population à observer les mesures ci-après :

–  éviter toute prise de médicaments sans un avis d’un agent de santé,

–  éviter l’automédication de la chloroquine en association avec l’Azithromycine dans le cadre du COVID-19,

–  observer les mesures d’hygiènes et les gestes barrières tels que indiqués par le gouvernement.

Par ailleurs, le Ministère de la santé travaille à sécuriser les produits de santé afin de permettre leur disponibilité pour la prise en charge éventuelle des cas graves et sévères de COVID-19 en cas de besoin ; cela dans le cadre global de la gestion de l’épidémie où cette prise en charge est assurée gratuitement par l’Etat.

Ouagadougou, le 25 mars 2020

La Directrice Générale de l’Agence Nationale de Régulation Pharmaceutique

Dr Aminata P. NACOULMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *