Non classé

« Iyemowa » Tẽnsa taoor damb naaga taab n na mão ne « Koronaviirisa » bãaga

Yaa neb sõor sẽ n t’a bamb 3500 la « koronaviirisa » bãag yõk « IYEMOWA » tẽnsa pʋsẽ, tɩ bʋko, neb 117 n maan kaalem, yaa sẽ n tu ne sek tẽnsa taoor damb sẽ n maan tʋʋl-nif kiuug rasem 27 soabã la gɛɛlã yɩs yã. Tẽnsa taoor damb maana sekã ne nasaarã wã nug tʋʋm teedo b sẽ n boond « videyo kõferãsã »Sẽ n kẽed ne zab ne « koronaviirisã » bãag wɛɛngẽ,  tẽnsa taoor damb wilgame tɩ yaa ligd  sõor sẽ n t’a milyar 5000 la  « IYEMOWA » tẽnsa rat  n tigsi. Perzidã Rok Kaboore wilgame tɩ arzek ninga b sẽ n dat tiksã na n yii « IYEMOWA »  tẽnsa fãa pʋgẽ, sulla bãones nins sẽ n be pʋgẽ wã, n le paas ne pas ne tẽn-taas songre. Sẽ n paasd « BESEYAWO » sẽ n da rik noy nins n na n song goofneema tʋʋm-noy ne ligdã,  tẽnsa taoor damb, yãka yam n na n yis koronaviirisã bõ ramba. Yaa sẽn na song tẽnsa tɩ b paam arzeka, tʋʋm kanga na n dika kiuug a tãabo, tɩ b tõe n le n wa teka kiuug tãab yes n paase. Burkĩna Faso tẽnga taor soab wilgame tɩ nõ-rik kanga na songame tɩ koronaviirisã bãag zãag ne « IYEMOWA » tẽnsa ka ne sigr kiuuga sẽ n watã. Sã n na tũ na-kẽnd kanga, yidgrã koabg zug sẽ n da yaa yoobã, na n lebga a tãab la bala. Bãaga sã n ket n kẽngd taoore, arzekã na n le leba poorẽn paase.

Kibarã yii Faso.net

Contre le Covid-19 : La conférence des chefs d’Etat met en place des bons de Covid-19 pour la mobilisation des ressources

Le Covid-19 dans l’espace UEMOA est à plus de 3500 cas confirmés dont 117 décès. C’est le bilan établi par la session extraordinaire de la conférence des chefs d’Etat de l’UEMOA, tenue ce lundi, 27 avril 2020.

Sur le plan de la lutte contre la maladie, la conférence établit que l’ensemble des programmes agrégés de tous les États membres, s’élève à plus de 5000 milliards de F CFA. Des ressources qui seront mobilisées de façon inter-budgétaire, à travers les institutions qui constituent l’Union monétaire et des partenaires extérieurs, explique le président du Faso, Roch Kaboré.

En plus des mesures prises par la BCEAO pour la disponibilité de la liquidité pour le financement les entreprises et du secteur public, les chefs d’Etat ont décidé de mettre en place des bons de Covid-19, pour permettre aux États de pouvoir mobiliser des ressources. La durée de maturation de ces bons sera de trois mois renouvelable une fois. Selon le président Roch Kaboré, les réflexions se poursuivent dans le sens de rendre le délai de maturation simplement renouvelable. Parce que selon lui, la décision est fondée sur l’hypothèse que la pandémie soit boutée hors de l’UEMOA d’ici à la fin du mois de juin. Et sur cette hypothèse, le taux de croissance prévue à 6,6%, va s’établir à 2,7%. Si à défaut la crise se prolonge, les économies de l’Union entreront en récession.

Source : le Faso.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *