Non classé

A Edi KOMBEOOGO boonda a poorẽ n dãmba tɩ wakat taame tɩ b segd n naag taab n lub a ROK KABOORE

B sẽn yãka a Edi Kõmbeoogo, t’a na n yii « SEDEPE » na-baoodã loogr poore, nin-kãnga boola a pagtɩ wã tãb-biis tɩ b lagm n taab sẽn na n yɩlẽ n tõog n lub a Rok Kaboore votã sẽn n segd n zind sapaolg kiuug rasem 22 yʋʋm 2020 soabã.

«  wakat taame tɩ tõnd sedg n lagmd d pãensã n lub a Rok Kaboore » yaa woto la Edi Kõmbeoog gom ne a poorẽ dãmbã. Yaa sẽn tũ ne soãsg a sẽn tall ne Sidway kiba-kitbã la a yiis koe-kãnga .a wilgame tɩ sẽn kẽed ne yʋʋm 2020 naama baoobo, na-baoodã zoe n yãkame, sã n pa yʋʋm 2025 soabã, pa rẽnda bɩ yʋʋm a taab sẽn n wate, rẽnd nõ-koeemd pa segd n le zind yel kãng poorẽ, tɩ sã n pa sãag raab ye. A Edi Kõmbeoogo tara tẽeb tɩ Sapaolgkiuug rasem 22 zaabre, yaa « sedepe » pagtɩ wã n na wanaamẽ wã, bala a Rok Kaboore, pa tõog tẽnga zãab ye , a wilgame tɩ ninbuida pa na n le vot « ɛmpepe » pagtɩ wã  ye . tẽegre, yaa zĩ-likr kiuug yʋʋm 2014 soabã, la « SEDEPE » rãmb sig naamẽ wã  yʋʋm 27 loogr poore. Pagtɩ wã nin-bed kẽer wala a Rok Kaboore loog n basa pagtɩ wã, n yaoll n na n tɩ bao naama yʋʋm 2020 soabã tãrãsisẽo wã loogr poore.

Kibarã yii AYIBE

Présidentielle: «Il est temps qu’on s’unisse pour terrasser Roch Kaboré», Eddie Komboïgo à ses camarades

Ouagadougou, 12 mai 2020 (AIB) – Le candidat nouvellement élu du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir) pour la présidentielle, Eddie Komboïgo a appelé ses camarades à taire leurs querelles de leadership, afin «de terrasser le pouvoir» du président Roch Kaboré, au soir du 22 novembre prochain.

«Il est temps maintenant qu’on s’unisse sans heurts, que l’on puisse se renforcer pour aller terrasser le pouvoir de Roch Marc Christian Kaboré et son MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, parti)», a affirmé le candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) à la présidentielle du 22 novembre prochain, Eddie Komboïgo.

M. Komboïgo s’exprimait dans une interview publiée mardi par le quotidien public Sidwaya, au surlendemain de son élection, tenue après une longue période de crise de leadership.

«Le choix semble être définitif, il n’y a plus de raison de se battre pour ce qui concerne l’élection de 2020.  Peut-être pour celle de 2025 ou les années à venir. Il n’y a plus de raison qu’on continue de se déchirer, sauf ceux qui sont de mauvaise foi», a-t-il indiqué.

Eddie Komboïgo croit en une «arrivée triomphale du CDP au pouvoir» au soir du 22 novembre, car d’après lui, le président «Roch Kaboré a lamentablement échoué» et «les Burkinabè qui sont intelligents, n’iront pas voter le MPP».

En rappel, le CDP a perdu le pouvoir d’Etat en octobre 2014, lors des journées insurrectionnelles qui ont mis fin aux 27 ans de gestion du président Blaise Compaoré.

Le parti avait connu 10 mois plus tôt, la défection de ses principaux leaders au nombre desquels Roch Marc Christian Kaboré qui sera élu en novembre 2015 pour le compte du MPP, après une année de Transition.

Source : Agence d’information du Burkina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *