Non classé

Kom-bɩɩb 15000 la b yãkẽ tɩ b na n sõng n zab ne « koviid-19 » bãaga

Sig-noy kiuug rasem 14 yʋʋm 2020 soabã sor kõome tɩ kom-bɩɩb sẽn t’a bãmb 15000 na n kẽe logto-yiyã, lekolsẽ wã, neb nins sẽn zoe n bas b tẽnsã zĩisẽ, n le paas yaar dãmbã, raasã, la gar dãmba pʋsẽ n saglg ninbuidã sẽn kẽed ne koglg-nakẽnda wã gofneema sẽn n dikã.

Kom-bɩɩb 15000 na n mõdgame tɩ no-rikr nins b sẽn n dik laafɩ wã wɛɛngẽ wã paam tũubu wala Burkĩna Faso la ãnduni wã rãmb sẽn n gãneg toto wã. Minisr ning sẽn get kom-bɩɩbã yellã a Salf Kyẽmtoore wilgame tɩ bãag ninga tõnd sẽn vʋɩ a soab pʋgẽ wã sõmbame tɩ d rik na-kẽnda buud toor-toore sẽn na yilẽ n koglg d vɩɩma, rẽ n so, tɩ  ninbuida fãa segd n bãng rẽnda vẽnega. Sẽn na n yɩlẽ tɩ ninbuidã bãnge, rẽndame tɩ kibayã sãeeg n ta ba. Ba ne radyo rãmba, la televisẽo rãmba sẽn n gomdã ninbuidã ket n pa tar fasem zãng ye ya rẽ n so tɩ neb segd n babs-ba b tʋʋma zĩisẽ, la b zagsã pʋse, n tõog tɩ kibarã la saglsã ta ba.

Yaa kom-bɩɩb 1000 n na n song ministɛɛr ning sẽn get laafɩ wã yellã sẽn kẽed ne a sull ninga b  sẽn vɩglg tɩ zabd ne « koviid-19 » bãaga Burkĩna Babs 13 wã  pʋgẽ. Bãmb 2000 n na n yãag gofneema tʋʋm-noy a taabã, sẽn kẽed ne leebgã, la arzekã zĩisẽ, tɩ neb 12000 naag nin-zalsã sulla n sõng ba .

A Mumunɩ Dyala, sẽn n yaa kom-bɩɩbã nõ-rẽs wilga a sunoog ne kom-bɩɩbã sẽn sak n na kẽes b toog n zab ne « koronaviirisa » bãagã. A wilgame tɩ tʋm kom-bɩɩb 15000 tɩ b gilg n saglg ninbuidã yaa bũmb sẽn yaa tilae tõnd sẽn vʋɩ wakat ninga wã pʋgẽ, yaa na-kẽndr sẽn na n sõng kom-bɩɩbã tɩ bãmb me lʋɩs b toogo n tõog n sõng n zab ne bãagã.

Yaa ligd sõor sẽn t’a milyõ 630 la b yãk n na yãag neb 15000 b tʋʋmdã pʋgẽ. Pak  n taasã na n gesa neb 2000 yelle, nasẽo zini sullã na n gesa neb 1650 yelle ne ligd sõor sẽn t’a milyõ 133.

Kibarã yii Burkina 24

COVID-19 au Burkina Faso : 15 000 volontaires déployés

Le déploiement de Bataillon 2020 dans la lutte contre le coronavirus a été lancé ce jeudi 14 mai 2020 à Ouagadougou. Ces jeunes seront répartis dans les formations sanitaires, les établissements scolaires et universitaires, les sites de déplacés internes, dans les marchés/yaars et dans les gares routières et les lieux publics.

15 000 jeunes sont mandaté pour veiller à ce que les lois et règlements du Burkina Faso soient favorables au développement du volontariat national et international, et de favoriser et de promouvoir l’engagement volontaire des citoyens pour le développement du Burkina Faso.

Bataillon 2020 va développer tout outil permettant de favoriser et de promouvoir l’engagement volontaire des citoyens pour le développement du Burkina Faso. Ils vont gérer le dispositif de mobilisation des volontaires nationaux et de promotion du volontariat international.

« La pandémie telle que vécue nécessite des actions de santé mais nécessite aussi des actions de comportements. C’est-à-dire la sensibilisation. Ce qu’il faut faire, c’est adopter des mesures barrières. Pour adopter de mesures barrières, il faut donc porter l’information juste, aux populations. Les radios, la télé ne suffisent pas. Il faut forcement qu’il y ait des gens sur le terrain pour faire du porte-à-porte, pour faire une sensibilisation rapprochée », confie Salifo Tiemtoré, le ministre de la jeunesse.

Ces volontaires seront dans la sensibilisation sur les mesures d’hygiène et de prévention de la maladie du COVID-19 dans les formations sanitaires, les établissements scolaires et universitaires, les sites de déplacés internes, dans les marchés/yaars,  dans les gares routières et les lieux publics.

« 1 000 volontaires seront mobilisés du côté du ministère de la santé, à travers la coordination nationale de la riposte, du covid et ses démembrements dans les 13 régions. 2 000 volontaires seront mobilisés pour accompagner les collectivités territoriales dans la gestion de la crise sanitaire et l’émergence des activités économiques à travers l’ouverture des infrastructures marchandes et 12 000 volontaires seront mobilisés par les organisations de la société civile et communautaire pour contribuer à la riposte au covid avec l’accompagnement du groupement d’intérêt public, programme national de volontaires », explique Salifo Tiemtoré

Moumouni Dialla, le représentant des jeunes, se dit satisfait de l’implication de la jeunesse dans la lutte contre le coronavirus. « Déployer plus de 15 000 jeunes sur le terrain pour jouer des rôles diverses dans la lutte contre la maladie, est nécessaire dans cette situation où la santé publique est fortement menacer. Chose qui va permettre aux jeunes de jouer leurs rôles, leur partition dans la dynamique globale de ripostes contre le Covid-19».

Il faut noter que 630 millions de F CFA sont alloués au déploiements de ces 15 000 volontaires. 2 000 postes de volontaires sont financés par les partenaires financiers, dont 1650 par les Nations Unies pour un montant total de 133 000 000  F CFA.

Source : Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *