Non classé

« ƐNTEDE » Pagtɩ wã taoor dãmb kẽer be Bãens roogo

Sẽn tũ ne koees sẽn da yi rasma yiibã vʋsem sẽn n loogã n wilg tɩ pagb  la b yi ne Waogdg ne gofneema mobillã  na n tall n kẽng Ziyãare solmẽ n wã tɩ b na n tɩ gʋls b yʋy votã sebr zugu. Pagtɩ nĩnga b sẽn n boond tɩ  « ƐNTEDE » wã sẽn yaa minisr ning sẽn n geta so-toksã yellã , la b rik taalgrã n dogle.

Wɩdsã la goama loogr poore, , pagtɩ wã taoor soab yiime n zẽk koeeg  n wilg tɩ bãmb pagtɩ wã yaa pagtɩ sẽn n waoogdg tẽnga nõ-rikdse , a ra wilga tɩ goama pas id zãg ye .

La sẽn kẽed ne kibay sẽn yi, pagtɩ wã taoor dãmb kẽer sẽn mi yel kãnga tir tɩ b bool b Ziyãre Zãdarm dãmbẽ n wã n na n kelgã, kelgrã poore, b talla nin-bãmba  Sigr kiuug rasem 17 yʋʋm 2020 soabã n kẽeg ne Ziyãar Bãensa roogẽ, yaa a Yakuba KABRE, sẽn yaa pagtɩ wã seb gʋnd kaseng a yembre, la a  Fatmata BÃMBARA, sẽn yaa pagtɩ wã pagb sẽn be Kadyoog porvẽsa pʋgẽ wã taoor soaba la sẽn n be bãensa roogẽ  wã.

 Tẽegre, SENI wã sẽn yaa sull ninga sẽn n get votã yellã ra yɩsa koeeg n taalgd tʋʋm kãnga la a wilg tɩ vaeesg n na n pak yell kanga zugu.

Kibarã yii minute.bf

Fraude électorale : Des cadres du NTD déférés à la maison d’arrêt de Ziniaré

Nous en savons un peu plus sur cette affaire dite de fraude électorale à Ziniaré qui avait défrayé la chronique la semaine dernière. Pour rappel, des femmes avaient été convoyées par un véhicule étatique pour enrôlement à Ziniaré. Le Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD) de Vincent Dabilgou, actuel ministre des transports, avait été accusé dans cette affaire.

Mais après les vives critiques et indignations qui ont suivi sur cette question, le président du parti, avait apporté un démenti, arguant que « le NTD est un Parti légaliste et républicain respectueux des lois de notre pays ». Il avait démenti ces allégations qu’il qualifiait de « mensongères ».

Mais selon nos informations, les cadres du parti directement impliqués dans cette affaire en garde à vue à la gendarmerie, ont été déférés ce 17 juin à la maison d’arrêt et de Correction de Ziniaré. Il s’agit de Yacouba Kabré, secrétaire chargé de la promotion des cadres du NTD et Fatimata Bambara, responsable des femmes du Kadiogo.

Il faut rappeler que la commission électorale nationale indépendante (CENI) avait condamné ces actes et assurait d’ouvrir une enquête sur cette question.

Affaire à suivre…

Source : Minute.bf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *