Non classé

Kibar kɩsg sã n keoose, a wata ne zu-loeese.

Sigr kiuug rasem 19 yʋʋm 2020 soabã Minisr ning sẽn get pagbã, sõng-sõng taabã, ninbãan-zoeere, la zak pʋgẽ vɩɩmã yelle, a Maari Lorãas Marsall Yɩlbʋʋd boola kiba-kɩtbã a Ministɛɛrẽ wã, n wilg a sũur sẽn ka yɩ noogo, ne Owɛnze Ogs Fama sẽn maan a vaeesgo, pagbã la kom-pugli wã vɩɩm, yõ-koglg kaalmã wɛɛngẽ, b sẽn deeg-b sãandã zĩigẽ. La vaeesgã biisi ka pid wala Ministɛɛrã rãmb sẽn da gũudã ye.

Yaa rẽ Minisr Maari Lorãas Marsall Yɩlbʋʋd wilg a sũ-sãamse, ne Owɛnze Ogs Fam rãmba. A wilgame tɩ yʋʋm 2019 soabã, gɛɛla, yaa neb tus pis-nii la a yopoe, (87.000) n zoe n bas b tẽnse, yõ-koglg kaalmã wɛɛngẽ. Yʋʋm 2020 soabã, yaa neb tus kobs wɛ la a pisi la a ye, la a kobs-naas la a pisopoe la a yembre. Gosneem sõng-b-la, sõngr buud toor-toore, b laafɩ wɛɛngẽ, rɩɩbo, neng sɛba, la zĩis b sẽn na n manege, n sõng-b koobã wɛɛngẽ.

A Maari Lorãas Marsall Yɩlbʋʋdo:”Owɛnze Owɛnze Ogs Fam tʋʋmdã biis ka pid ye. B basa sẽn ya sõma wã wilgri, n dɩk sẽn ka sõma wã n yiisi, sã n getẽ yaa wa gosneem ne a tʋm-tʋmdbã ka tʋmd ye. Yaa rẽ la tõnd bool yãmb na n wilgi, tɩ b ra segd n wilga bũmb ning sẽn zemsã. Bũmb sã n be sẽn ka zemse, bɩ b bool tɩ b ges n maneg tɩ fãa tũ taoore. Tõnd sega yãmb n na n wilg tɩ b sẽn yet tɩ b modgda pagbã la kom-pugli wã ne pãng n maand yɛl sẽn ka segd b zugã, ka fãa n zems ye. Sã n mikame tɩ neb sɩd maanda a buudu, tõnd na n pʋgame n ges tɩ sɩbgr ta b rãmba. Sã n tõnd tʋm-tʋmdba, bɩ sã n ya neb a taaba, sẽn ya-b rãmb fãa sɩbgr na n ta-b lame”.

Pẽngdwẽnde Eric Zĩnaaba

« Le rapport de l’ONG OXFAM pourrait jeter le discrédit sur les sites d’accueil » Selon la ministre Laurence Marshall ILBOUDO

Le vendredi 19 Juin 2020, la ministre de la femme, de la solidarité nationale, de l’action humanitaire et de la famille a tenu une conférence de presse pour montrer son mécontentement sur certaines affirmations contenues dans le rapport de l’ONG OXFAM publié le 4 juin 2020 et intitulé « les femmes, dans la crise, survivantes et héroïnes »

Si elle reconnaît que le rapport relève les atteintes aux droits fondamentaux des femmes et les filles, elle déplore néanmoins, le fait que cela pourrait jeter un discrédit sur les sites d’accueil, or ses agents y travaillent de leur mieux et pas toujours avec de grands moyens .

Elle s’indigne également du fait que le rapport ne mentionne pas les acquis engrangés par le gouvernement et ses partenaires humanitaires dans la gestion de cette crise aux conséquences multidimensionnelles. Pour la ministre de la femme le Burkina Faso comptait en 2019 , 87 000personnes déplacés  et en 2020 , on dénombre 921 471personnes déplacés  et le gouvernement a fait de tout son possible pour les aidés  sur le côté sanitaire,  alimentaire , avec des pieces identités  et des surfaces pour la pratique de l’agriculture.

Pour Marie Laurence Marshall ILBOUDO “ le rapport de L’ONG OXFAM n’a pas été  complet , elle a laissé la partie positive et s’est intéréssé sur la partie negative , faisant croire à la population que le gouvernement ne fait pas bien son travail . c’est ainsi que nous vous avons fait appel pour vous montrer que L’ONG devrait montrer les actes positives poses par le gouvernement “

Pengdouendé Eric ZINAABA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *