Non classé

Depite rãmbã vot sẽn segd n zĩnd sapaolg kiuug yʋʋm 2020 soabã a tõe n wa taa yʋʋm 2021 soabã pʋgẽ

Depite rãmbã vot ra segd n naaga naabã yãkr  sapaolg kiuug rasem 222 yʋʋm 2020 soabã, la a tõe n wa yɩɩ yʋʋm 2021 soabã. Yaa woto la depite rãmbã wilgame tɩ b gilg tẽnsã wʋsg pʋgẽ, n ges tẽngã sẽn kẽnd toto, yaa rẽ tɩ b sẽn zĩnd sẽoog kiuug rasem 6 yʋʋm 2020 soabã, b noora rɩk noor n wilg tɩ b ratame tɩ viig depite rãmbã vote, n tũ no-rɩkr 81 soabã sẽn wilgã.

La wakat sẽn wat pʋgẽ, depite rãmbã na n tɩ wilga b yam-yãkrã tẽngã taoor soaba, sẽn na yɩl t’a ges a sẽn tõe n dɩk noorã toto. Sã n wa mikame tɩ tẽngã taoor soab kõo sore, yaa yʋʋmd a yembr la depite rãmbã na n paas Asãmble wã pʋga. Yam-yãkrã yaa sẽn n kẽed ne yõ-koglg kaalem sẽn be porvẽes rãmb kẽer pʋsẽ wã.

Depite rãmb 52 n be zĩis nins yõ-koglg kaalmã sẽn n tar pãngã, n paasd me neb nins sẽn n zoe n bas b tẽnsã sõor yaa wʋsgo. B wilgame tɩ nin-buiida sẽn n dat n yɩɩd rũnda yaa laafɩ na lebg n wa tẽngã, tɩ votã pa tolg n ya tɩlae ye.

Tẽn-kugrã no-rɩkr 81 soabã wilgame tɩ depite rãmbã segd sẽn zĩnd Asãmble wã yaa yʋʋm a nu, la zu-loees sã n wa n be, sor beeme tɩ b rɩk noor n bas b yʋʋmdã sõore, tɩ sã n tũ ne goofneem raabo. La  yaa yʋʋmd a yembr bal la b tõe n  paase. B wilgame tɩ depite rãmb  127 wã sʋka bãmb 52 n  pa tõe n n maan wags taab n kẽ votã pʋgẽ ye. B tẽns sẽn be zu-loees pʋgẽ tɩ nin-wẽnsa baood kẽer meng n dat n yãk b yõore.

Yaa rẽ tɩ depite rãmbã fãa zẽk b nus n sak noor ning b sẽn dɩkã, tɩ gofneem na n deeg sebrã n pids wa laloa buudu. Depite rãmb 127 wã sẽn be Asãmble wã pʋg wilga b raabo, la sã n wa mik tɩ na n tõogame yaa yʋʋmd bal la b segd n paase. Rat n yeel tɩ yʋʋm 2021 soabã la depite rãmbã vot na n zĩndi.

Kibarã yii Faso.net

Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021

Les élections législatives de novembre 2020 pourraient finalement se tenir en 2021. C’est ce que propose le rapport assorti de la tournée parlementaire effectuée sur le territoire national. Ledit rapport a été présenté à l’hémicycle le 6 juillet 2020, au cours d’un huis clos. A l’unanimité, les élus nationaux se sont prononcés pour un report d’un an des élections législatives, sur la base de l’article 81 de la Constitution.

Le rapport sera bientôt remis au président du Faso, puis passera en plénière dans les prochains jours, sous forme de proposition de loi. Et si elle est adoptée, le mandat de la législature actuelle sera prorogé d’un an maximum. Cette décision des députés est consécutive aux contingences sécuritaires du moment, et vise à répondre au « souhait des populations d’aller vers la paix au lieu de se précipiter vers les élections sans la sécurité », déclare une source parlementaire.

Un député explique qu’après la présentation du rapport, tous les élus nationaux se sont accordés sur les défis sécuritaires du moment. Et, selon ce qui est ressorti, 52 députés sont concernés dans leurs fiefs par la crise sécuritaire, sans compter le défi des déplacés internes. En substance, le rapport a analysé les défis sécuritaires en lien avec la crédibilité des élections de 2020. Le document contient aussi les propositions des populations locales, y compris les autorités religieuses et coutumières. « C’est ainsi que le rapport a proposé de prendre en compte les besoins de paix et de sécurité de la population », explique un député de l’opposition. « On a compris que la population veut la paix dans l’immédiat, et non les élections », renchérit-il.

Source:Faso.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *