Non classé

Tẽnkʋdg ne Bobo Dɩʋlaso loogr poore, yaa Waogdg la BEBEDEA taoor dãmbã seg neb nins sẽn tʋmd reemã tʋʋma, tɩ b n na n zĩnd ne taab n wegs no-rɩkr 048 soabã

Sẽoog kiuug rasem pisi la a nii 28 yʋʋm 2020 soabã pʋgẽ, BEBEDEA (BBDA) taoor soabã a Wahaabu BAARA ne a tʋmd-n-taasã sega kiba-kɩtbã la neb nins sẽn tʋmd tõnd rog-n-mikã la kʋdemdã na kẽng taoore, n paas ned buud fãa sẽn tar yãab a yam pʋgẽ, n tõe n naan reem buud toor-toore, wala: mizikã, gʋlsgo, nin-naandse, la bũmb buud fãa sẽn tõe n yubs ãdem biig yam n kõ-a sũ-noogo, n tong a yõorã n paase. Yaa nin-kãens rãmbã, la b zĩnd ne tɩ b na n sõs n wegs no-rɩkgdg 048-209/AN no-rɩkr paall Asãmble wã sẽn yiis sapaolg kiuug rasem 12 yʋʋm 2019 soabã, t’a gomd sor ning b sẽn na n tũ n kogl tõnd rog-n-mik reem-rɛɛmdbã reem, la reem buud fãa b sẽn b naan Burkĩna Faso pʋgẽ. Bũmbã fãa na tũ taoore, yaa gosneere, ne doand-dãmba, Yisiye, la polɩɩs rãmba b paas neb kẽere, bãmb n segd n tʋm no-kãngã paam pidisgu.

 Mohameed Lamini WEDARAOOG wilgmae tɩ yaa naoor tãab soab la woto BEBEDEA sullã sẽn segd neb nins sẽn tʋmd reemã na kẽng taoor wɛɛngẽ wã tɩ b sõsd ne taab reemã zĩigẽ no-rɩkr 048 zugu. B reng n zĩnda Tẽnkʋdgo, la Bobo Dɩʋlaso soolmẽ wã, n togs neb nins sẽn tʋmd reemã la kʋdemdã n paas tõnd rog-n-mikã na kẽng taoorã Asãmble wã sẽn yiis no-rɩk-paalle, t’a yãagd ned buud fãa sẽn tar minim la bãngr n tʋmd reemã na-kẽng taoor wɛɛngẽ. Yaa rẽ tɩ sẽoog kiuug rasem 28 yʋʋm 2020 soabã pʋgẽ, b seg taab Waogdgo Senaza tigsgã roog pʋga. A wilgame tɩ seg-taab-kãngã ra segd n zĩndẽ-la yʋʋm-vẽkr kiuugã sasa la sẽn wa n seg ne bãagã, rẽ n tiisi. Bãagã sẽn kolgd weoogã yĩng n kɩte, tɩ b bool reemã yel-gɛtba, tɩ b na n zĩnd ne taab tigs-kaseng pʋgẽ n gom n kõ taaba, la b wegs no-rɩkr 048 tɩ b wʋm a võore. No-rɩk-kãng wilgdame tɩ ned buud fãa sẽn dɩk a yam la a tagsg n yãag reem-rɛɛmd a tʋʋmdã pʋgẽ, b segd n yao-a lame. Yaa walla reemã sẽn mi n maane, tɩ gãngã-wẽedbã la kʋn-wẽedbã naag n seglg tʋʋmdã t’a yi wã, bãmb me tara b keoore, tɩ reemã soab me tara a keoore. No-rɩkr 048 wilgame tɩ gosneer menga, doand-dãmba, Yisiye, n paas neb a taab na n pʋgame n sõng ne reemã koglgo, t’a yɩ bũmb sẽn na n naf tẽngã la a naf a soabã. A pʋgẽ neb nins sẽn mi n siglgi, b reem tʋʋma n dɩk reem-rɛɛmdã t’a reem tɩ b  yao-a wã, yaood n leb n be tɩ b segd n yao BEBEDEA tʋʋm-noorã zĩigẽ. Ned sã n dɩk reem-rɛɛmd reem n na n long tẽngã a to, doanda na n yõkd-a lame, n bool reemã soaba, bɩ tʋʋm-noor ning sẽn get reemã yell n sʋke. Sã n mik tɩ b ka mi tiiri, b na n ninga a soab yaood t’a yao, tɩ b reeg n wa kɩs BEBEDEA. Na-kẽnd-kãng yaa sẽn na yɩl t’a soabã sẽn dɩk a ligdã n kẽes a tʋʋmdã pʋgẽ wã bɩ a rɩ yõodo. B wilgame tɩ nasaara nug-tʋʋm-te-paalã sẽn wa tɛka, yɛl kẽer n da segd ne remsgo, yaa rẽ la b sẽn yiis no-kãngã wã. La sẽn na yɩl tɩ reemã paam koglg wala sẽn segde, ned buud fãa sẽn na n yiis reem bɩ sebre, a soabã segd n maaga a meng t’a tʋʋmdã tũ taoore, n ya sõma la a tar BEBEDEA kaseto, n wilgdẽ tɩ b mi-a tiiri. A sã n tũ rẽ, ned ka tar sor n sɩɩs a soabã teoog t’a ka mi tiir ye. La sẽn paasde, leb n tara yʋʋm sõore, t’a reemã wa lebg gosneere, la reem neb buud fãa sẽn dat n dɩt a yõodo, ba tɩ b sã n ka le ning-a kibare. La sẽn na n yɩl n yãag-b maoorã pʋgẽ, yaa tɩlae tɩ ned buud fãa sẽn na n da sebre, bɩ reem sẽn maan Burkĩna Faso bɩ a reng n ges BEBEDEA nug sã n kẽe tʋʋmdã pʋgẽ. Reemã soab me segd n deng n wilga a reemã BEBEDEA tɩ b yaool n paam n yãag-a a reemã pʋgẽ, a Mohameed Lamini WEDRAOOG sẽn togse.

Tẽegre, yaa no-rɩkr 032 b sẽn da yiis yʋʋm-sar kiuug rasem 22 yʋʋm 1990 soabã, la b lebg n yags-yagse, tɩ ned buud fãa segd n tũ no-rɩk-paallã. 

 Pẽgdwẽnde Eric Zĩnaaba  

Après Tenkodogo et Bobo Dioulasso les responsables du BBDA rencontrent les acteurs du monde culturel pour un atelier sur  l’article 048

Le Mardi 28 Juillet 2020, le Directeur général du BBDA Monsieur Wahabou BARA et ses collaborateurs ont rencontré les acteurs oeuvrant dans le développement de divers formes de la culture à savoir la musique, les romans, les sculpteurs. Cette rencontre avaitpour objectif la décortication de l’article 048-209/ AN pris par l’assemblé nationale le 12 Novembre 2020, portant sur la protection de la musique traditionnelle  et tout autre musique au Burkina Faso. Pour que cet article soit bien protégé l’implication du gouvernement, la douane, Huissier, la police et bien d’autres acteurs qui sont chargé de mettre cet article en vigueur.

Pour Mohamed Lamine OUEDRAOGO, c’est la troisième fois que le BBDA rencontre les acteurs oeuvrant dans la culture afin de porter des contributions pour la bonne marche de la culture  et en particulier avoir un éclaircissement sur l’article 048. La première rencontre a eu lieu à Tenkodogo, le second à Bobo Dioulasso ; toute cette tournée consiste à sensibiliser les acteurs du monde culturel sur l’article 048. C’est ainsi que  ce 28 Juillet 2020, ils se sont croisés à Ouagadougou au CENASA. Pour lui cette rencontre dervrait avoir lieu en Janvier dernier  mais avec la maladie du Covid-19, elle a été  réporté, mais comme il y’a un recul de la maladie la rencontre a pu enfin se tenir. L’article 048 stipule que  chaque personne ayant fait un accompagnement sur l’œuvre musicale d’un artiste doit bénéficier d’un payement. Par exemple les instrumentalistes eux aussi doivent avoir une part et l’artiste aussi. L’article 048 montre que les membres du gouvernement, la douane, les huissiers et bien d’autres personnes peuvent apporter  leur touche  pour permettre à l’application de cette loi. Dans cette pratique, les organisateurs des activités culturelles eux aussi doivent bénéficier d’un droit , lorsqu’une personne veut quitter hors du pays avec la chanson d’un artiste, la douane doit saisir la personne et faire l’appel à l’artiste et le droit va être appliquer à son encontre si ce dernier n’a pas fait recours à l’artiste.

Cette dynamique permettra aux artistes de bénéficier des dépénses qu’ils ont eu à faire pour la sortie de son œuvre. pour accompagner les acteurs dans cette lutte c’est une obligation  pour chaque personne ayant achété un livre, ou un Cd, il est primordial pour la personne de voir si le BBDA a une signature la dessus. L’artiste lui-même doit montrer son œuvre au BBDA afin qu’on puisse l’accompagné dans son activité  à fait savoir Mohamed Lamine OUEDRAOGO.

En rappel, c’est l’article 032 du 22 Décembre 1990 qui a été modifier pour chaque acteur puisse se conformer à cet article.

Pengdouendé Eric Zinaaba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *