Non classé

Sẽoog kiuug rasem pisi la a naas 24 yʋʋm 2020 soabã pʋgẽ, a Naazi KABOOR tɩg n yaas karen-biisi la neb nins sẽn karemd a sɛbã taoore, n na n wegs a sebrã seem n wilgi

Waogdg Meeri wã talla yam yãk-sõngo, n na n yãag seb-gʋndbã la neb nins sẽn nong tõnd nin-sabls tẽng seb-gʋndbã sɛb kaorengo, bũmb zãnga Burkĩna Fas seb-gʋndbã sɛba. Yaa rẽ tɩ b boola a Nazĩndingũba KABOORE tɩ b boond t’a Naazi t’a wa yals karen-bɛda la neb nins sẽn nong Burkĩna Faso kambã sɛb kaoreng taoore, n na n wegs sebr a yembre, sẽn yet tɩ: M sõasg ne m taabã “Communiquer avec les autre”. Sebrã gomda ned sẽn tõe n maan toto n gom ne a to, la ned sẽn segd n segl a meng toto n gom neb a taab taoor ne zu-zẽkre.

Waogdg Meeri wã sigl tʋʋmd b sẽn boond tɩ “Kafe litrɛɛre”,  n boond seb-gʋndbã Medɛtɛke Waogdgo. Yaa rẽ la b bool Ekovi taoor soabã, seb-gʋnd-kasenga a Naazi KABOOR t’a wa sega a sɛbã karemdba, tɩ b sõs ne taaba. B wegsa sebr ning a sẽn gʋlse, tɩ yetẽ: m sõasg ne m taabã.

Waogdg Meeri wã sigl-a lame tɩ neb nins sẽn wat n na n bao bãngr a pʋgẽ paamd Kafe la te liptõ, n yũud ne taaba, tʋʋmdã wakate. Sã n ya ne pag ning b sẽn yãk t’a get tʋʋmdã wilgame, tɩ yam-yãk-kãngã yaa seb-gʋndã wa yals a toore, tɩ ned fãa sʋk a sẽn ka wʋmd goam nins võore, t’a wekd n wilgdẽ. Yaa sẽn na n yɩlẽ tɩ kom-bɩɩbã sẽn ya tẽngã metb beoogã bɩ b yamã reng n weke, tɩ b wa bãng so-sõng n dɩke, ned ning sẽn get tʋʋmdã wilg boto.

Sã n ya ne a Nazĩndingũba KABOORE, M sõasg  ne m taabã “Communiquer avec les autre”

sebrã wilgda, ned sẽn na n dat n gom ne a to, a sẽn segd n tũ sor ninga t’a goamã kẽ a soabã, n sõng tɩ b wʋm-taabã yɩ faaga. A wilgame tɩ soay n be t’a soab tũudẽ, pipi a soab tog n deng n bʋgsa a gomdã biis a sũurẽ tɩ bɩ, n yaool n yiis-a n taase. Sã n mikame tɩ gomdã sã n yi, a na n doga wẽnga, a soab basdame, sẽn na yɩl t’a burkĩndã la a zɩɩrã ra wa kãsg ye. Ned sã n dat n dɩk koɛɛg a taab sʋka, a soab segd n deng n segla a meng sõma, rẽ fãa naaga goamã gãnegr pʋgẽ. Yaa gomd n manegd ninsaala gomd n sãamd ninsaala, Ekovi taoor soabã sẽn wilgi.

Sʋk tɩ m leokã zĩigẽ, karemdbã sʋka, sẽn kẽed ne ninsaal yamã bɩʋʋng sɩngr wɛɛngẽ, tɩ Ekovi taoor a Naazi  wilg tɩ naoor wʋsgo, tũuda kambã yãadem wẽnde. Biig sã n wa sɩng bɩʋʋngo, n nan be a yikrã zugu, sagls kẽere, la a rogdbã gomd ne-a tɩ rẽ tiisda a yamã wekre. Makr wala biig ninga rat n dʋʋ bũmb zug n zãmse, t’a roagdbã, getẽ t’a sã n maan rẽ, a tõe n lʋɩɩme, tɩ b tãs-a, wal b rigd-a t’a ka na n tõog ye. Rẽ fãa yaa bũmb sẽn lebsda a yamã bɩʋʋng poorẽ. La yaool n yaa bõn-kãens la ninsaal tikda n wa lebg bedr n tõe n naan bũmb tɩ zems zãnga. A yamã bɩʋʋng pʋgẽ, yaa tɩlae t’a zãms a toore, n wa tõoge. A wilgame tɩ ned fãa segd n yãk a ned b sẽn tõe n zems taab n tʋme, la b ra yãk ned sẽn ka tar naag n tʋm yam tɩ b wa tiisd taab ye. B ka segd n ges neb bãngr bɩ a piuug n yãk-a t’a yɩ ned sõsd-n-taag bɩ a tʋmd-n-taag ye. A paasame tɩ b sã n tõog n bal wã fãa tɩ bɩ, d na n mikame no-koɛɛma la zabã buud fãa sat ned kam ne a zĩnd-n-taaga bɩ a tʋmd-n-taas sʋka. Ba kãadmã zĩigẽ ka segd tɩ ya pag rao neng sẽn be neer la b yãkd n kẽ kãadem ne-a ye. Yaa ned yam sẽn weke, la a wʋmd fo sẽn dat nindã, nin-kãng soab n segd n yɩ ned f sẽn na n yãk n maan f tʋmd-n-taaga. Sebrã ligd yaa wakɩr tusri 1000, la Meeriẽ wã a yaa wakɩr kobssoobe. A bee Burkĩna Faso porvẽes rãmb pisi 20 pʋgẽ.

Pẽgdwẽnde Eric Zĩnaaba  

Café littéraire: Nazi KABORE donne une explication de son livre “comment communiquer avec les autres”

Le 24 Juillet 2020, devant plusieurs lecteurs et étudiants, Nazi KABORE a apporté une explication sur son livre “communiquer avec les autres” c’est à travers une belle initiative de la mairie de Ouagadougou d’accompagner les lecteurs des oeuvres africains et en plus les auteurs des livres . c’est ainsi qu’ils ont fait appel à l’auteur Nazindingouba KABORE connu sous le nom de Nazi KABORE pour qu’il donne une explication de son livre aux étudiants et aux différents lecteurs , ce livre “ communiquer avec les autres” montre comment une personne peut proceed pour communiquer avec son prochain et aussi pour communiquer avec un publique en face de lui sans gene.

La mairie de Ouagadougou a initié un “café littéraire “à la médiathèque municipal  c’est lors de ce café littéraire que la mairie à fait appel au responsable des éditions ecovi, et écrivain Monsieur Nazi KABOREpour qu’il vient échangé avec ses différents lecteurs : la causerie a porté sur son oeuvre intitule “communiquer avec les autres”. La Mairie à mis en place Ce système pour que ceux qui viennent pour acquérir des connaissances, puissant prendre un café ou un thé et échangé entre eux. Pour la dame qui a organisé cette rencontre cette vision permettra aux écrivains d’être present pourque les jeunes puissent les soumettre leurs différentes préoccupations

Pour Monsieur Nazi KABORE, « communiquer avec les autres » montre comment quelqu’un peut s’adresser à son semblable, les thecniques que ce dernier doit adopter  pour que son interlocuteur puisse comprendre ce qu’il veut dire. Il y’a des voix et moyens que l’intéressé doit adopter à savoir méditer ce qu’il veut dire, si ça se trouve que ce qu’il veut faire sortir sera une parole blessante  il ne le fait pas sortir. Selon lui c’est la parole qui fait grandir l’homme et c’est la parole aussi qui peut le détruire. Lors de la phase des questions réponses, les lecteurs se sont intéréssé sur le dévéloppement de l’esprit humain, et le responsable d’écovi a pour sa part indiqué que  ceci commence généralement depuis l’enfance.  Si un enfant commence à devenir grand il y’a des conseils que ses parents doivent lui donner cela contribuera au developpement de son esprit. Par exemple certains enfant veulent monter sur quelque chose et pour les parents s’il monte il va tomber  donc ces dernier l’empêche de le faire ceci ne fait pas avancé son esprit mais  c’est à travers ces choses que l’être humain s’appui pour se developper. Pour Nazi KABORE, chacun doit choisir un partenaire avec qui il peut travailler, il ne doit pas choisir quelqu’un qui n’a pas la même vision que lui pour faire réculer son travail, on ne doit pas choisir son partenaire en tenant compte de son niveau  d’intelligence ou de ses moyens financiers. Pour lui si on suit ces procédure, il n’yaura pas plein de mésentente, même au niveau des couples ce n’est pas seulement la beauté qu’il faut voir, il faut choisir un partenaire éveillé et qui arrive à te commprendre que le choix doit porter. Le livre côute 5000 F CFA, mais à la mairie on peut l’avoir à 3000 F CFA, le livre est disponible dans 20 Provinces du Burkina Faso.

Pengdouendé Eric Zinaaba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *