Non classé

Tɩɩsã daar naoor a yiib soabã maana Bãfoaara soolmẽ

Tẽngã taoor soaba, a Rok Mark Kiristẽ KABOORE, tɩ lʋɩɩ taoor sa-sik kiuug rasem a 8 yʋʋm  2020 soabã, tɩ b maan tɩɩsã daar a naoor a yiib n soabã Bãfoaara,  reezẽo de kaskaadã na-tẽngẽ. Gom-zug b sẽn tik n maan tɩɩgã a naoor a yiib soabã yaa «  Tɩɩgã, laafɩ la wakatã koglgo». Yam-kãngã tʋlsem yaa weoogã koglg na kẽng taoore, la zĩn-koodsã me sõor na paase.

Sa-sik kiuug rasem a 8 yʋʋm 2020 soabã, reezẽo de kaskaadã reega tɩɩsã daare, a naoor a yiib-n- soabã. Yaa tẽngã taoor soab n tɩ lʋɩ tʋʋmdã taoore, gom-zug b sẽn tik n na n tẽeg tɩɩsã daar yaa «  tɩɩga, laafɩ la wakatã koglg wɛɛngẽ »

Yaa tẽngã yidgr na-kẽndr b sẽn zĩnig n boond tɩ peyɛndeyɛɛsã no-rɩkr a 3.5 pʋg gomda wen-n-vɩʋʋgã koglg yelle. Minisr ning sẽn get we-n-vɩʋʋgã koglgo, wilgame tɩ tɩɩsã daar yaa sẽn na sõng n pids no-rɩkã. Rõanda yʋʋmdã, yaa tɩɩs 200 000 la b rɩk n sele. Tɩɩs 65 000 b sela bãmb zĩis nins goofneem sẽn yãk n na n koglg reezẽo rãmbã pʋsẽ.

A Batiyo BASƐƐR wilgame tɩ tɩɩsã daar  yãkr yaa sẽn na n sõng n tɩ tẽn-gãongã lebg n vʋʋge, la sẽn na zab ne weoogã kʋɩɩse. A paasame tɩ segdame tɩ tɩɩsã paam koglgo. Yɩɩ wakat a sẽn pẽg neb nins fãa sẽn tʋmd wen-vɩʋʋgã koglg yĩnga, sẽn yɩɩd fãa tɩɩsã koglg tʋʋmde. Gom-zugã sẽn gomd laafɩ wã yellã, minisrã wilgame tɩ tɩɩgã daar naoor a yiib soabã  maneg kell n sega wakat ning Koronaviriisã bãag sẽn wa n kẽ tõnd zamaanã, pʋgẽ wã tɩp-tɩɩmã rãmb kẽesa b toogo ne b tɩtã sẽn yi tɩɩsẽ wã, tɩ b na n tõog n sõng bãagã tɩbsgo. A Batiyo BASƐƐR kẽnga taoor n bool reezẽo rãmbã la porvẽes rãmbã taoor dãmb tɩ b maan b pãng sẽn tõe n kogl tẽn-gãongã, la tɩɩsã. Tigsgã pʋgẽ a kell n dɩka waoor n kũun n kõ neb  10 sẽn  tʋmd we-n-vɩɩʋgã koglg tʋʋma. B kell n dɩka kũun n taas kiba-kɩtb nins sẽn maan b wags-taab sẽn kẽed ne tẽn-gãonga koglg wɛɛngẽ wã. Tʋʋmdã wa n tɩ baasa ne b rɩk  tɩɩg  n kõ palato sãntral reezẽo rãmba.  Bala, yaa be la tɩɩsã daar naoor a tãab soabã na n zĩndi. Tẽnga taoor soab gilgame n ges b sẽn yãkd tɩɩsã n maand teed buud toor-toore.

Kibarã yii awaga.com

2e édition de la Journée nationale de l’arbre : l’arbre et la santé humaine dans les objectifs de reboisement

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a présidé, le samedi 8 août 2020, à Banfora, dans la région des Cascades, la cérémonie de célébration de la deuxième édition de la Journée nationale de l’arbre (JNA). Placée sous le thème : « Arbre, santé et résiliences climatiques », ladite journée vise la mobilisation des différentes couches socioprofessionnelles pour la restauration des forêts et la récupération des terres dégradées.

La région des Cascades a abrité la deuxième édition de la Journée nationale de l’arbre (JNA). Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a présidé, le samedi 8 août 2020, à Banfora, la cérémonie de célébration de cette deuxième édition. La JNA 2020 se tient sous le thème « Arbre, santé et résiliences climatiques ».

La stratégie 3.5 du Plan national de développement économique et social (PNDES), vise à inverser la tendance de la dégradation de l’environnement et à assurer durablement la gestion des ressources naturelles et environnementales, selon le ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, Batio Nestor Bassière. L’institution de la JNA entre, ainsi, dans cette ambition affichée du gouvernement, a-t-il laissé entendre. Cette année, environ 200 000 plants dont 65 000 dans des sites sécurisés des chefs-lieux des treize régions. La JNA a pour objectif, la mobilisation des différentes couches socioprofessionnelles pour la restauration des forêts et la récupération des terres dégradées, a souligné Batio Nestor Bassière. Avant d’ajouter que la JNA vise, entre autres, à créer un engouement populaire pour la plantation, l’entretien et la protection des plants mis en terre, à magnifier l’arbre pour ses multiples services socioéconomiques et culturels, reconnaître et récompenser les mérites des acteurs intervenants dans les mérites des acteurs intervenants dans la préservation des ressources forestières. La JNA 2020 met un point d’honneur sur le lien entre l’arbre et la santé humaine dans les objectifs de reboisement. D’où le thème « Arbre, santé et résiliences climatiques ».

En effet, a-t-il rappelé, la JNA 2020 se tient dans un contexte marqué par la pandémie de la COVID-19 qui a mis à rude épreuve la responsabilité des Etats dans la santé des populations. « Cette situation a mis en évidence l’importante contribution de la médecine traditionnelle basée sur les plantes à travers les initiatives des acteurs de la pharmacopée », a-t-il souligné. Par ailleurs, Batio Nestor Bassière a invité les collectivités territoriales dans la restauration et la préservation des ressources forestières. Au cours de la cérémonie, dix récipiendaires ont reçu la médaille du Mérite du développement rural, avec agrafe environnement pour leurs actions dans la préservation, la protection et la valorisation des ressources environnementales.

Parmi eux, figure le docteur Zéphérin Dakuyo. Par ailleurs, les journalistes lauréats de la première édition du concours de productions journalistiques sur la gestion durable des terres ont reçu leur prix. La cérémonie s’est achevée par le passage du flambeau à la région du Plateau central qui va abriter la 3e édition de la Journée nationale de l’Arbre. A l’issue de la cérémonie, le président du Faso a visité les stands d’exposition de produits forestiers non-ligneux

Source : Aouaga.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *