Non classé

Bi-yam n daada a ma samsa

Bõn-bɩʋʋng kiuug pipi raare, sull ning sẽn get « Burkĩn daagã » siglg taoor rãmb talla sɛk ne kiba-kɩtbã « Menzõ de lãntr piris » zak pʋg Waogdgo. Sɛkã võore, ya b sẽn da yãk tʋʋlg rasem 11 sẽn loogã tɩ Koviid 19 bãagã wa kẽ sʋkã. A na n kell n tõogame, la yaa zĩ-likr kiuug rasem 26 n ta sapaolg kiuug pipi raare, yʋʋm 2020 soabã Fɛspako wã zak pʋg Waogdgo. Zãmsgo, la sõasg buud toor-toor na n zĩndame. A naoor a tãab soabã pʋgẽ, b kẽesa Burkĩna Faso Sĩnima wã la reemã sʋka.

Bõn-bɩʋʋng kiuug pipi, yʋʋm 2020 soabã lagem-n-taarã sula taoor soaba, a Adul Kadɛɛr Kõnombo, ne Burkĩna wa me-do taoor soabã, la sula sẽn tʋmd tõnd tẽngã sẽn naand teed ninsã: koodã biisi, futu, rɩɩbo la bũmb fãa tẽngã kamb sẽn tʋmdã na paam zɩɩrã ket n be b maoorã zugu. Minise Kõnombo ne Burkĩna wa me-do, la kom-bɩɩb a taab sẽn maoode, sẽn na yɩl tɩ yam-yãkr ning kapitɛnd Tooma Sãnkar sẽn wilg yʋʋm 1983 soabã paam pidisgã, ratame tɩ neb sẽn nins sẽn tʋmd tõnd tẽngã sẽn naand teed ninsã tall b toorẽ zĩig nin-sabls tẽnsẽ, la zamaan-zẽnse.

A Abdul Kadɛɛre, lagem-n-taarã sull taoor soab wilgame, tɩ na-kẽnd-kãng n ya bãmb yam-yãkre. B sẽn sɩngame n sigind-a hal yʋʋm a tãab woto. Yaa Kodviid 19 bãag n da wa n kɩt tɩ b viig-a  tʋʋlg kiuug rasem 11 sẽn loogã pʋgẽ. Bãagã sẽn kolgd weoogã, yaa zĩ-likr kiuug rasem 26 n tãag sapaolg kiuug pipi raare Fɛspako wã zak pʋg la b na n maan-a Waogdg ka. D sã n na n tik a Abdul Kadɛɛr sẽn lʋɩ sõasgã taoorã, a wilgame tɩ b na n maoome tɩ Burkĩna Faso la zamaan-zẽns pʋg bɩ b tõog n gom tõnd tẽngã sẽn kõt tõnd bũmb ninsã yelle. B raab yaa burkĩn-bi wã fãa kẽes b toogo, n da tõnd ba-yirã teedo, la b rɩ-a. Sã n yɩ boto, nin-buiidã bãngda a yõodo. Burkĩn daagã sẽn sɩng tɛka Alimantasẽo rãmb wʋsg pʋsẽ b koosda tõnd tẽngã rɩ-rɩtem. Sĩnima wã, Mizikã, futã, b ratame tɩ f sã n seg burkĩn-bil fãa bɩ f mik t’a wilga a meng kaseto. Burkĩn daagã naoor a tãab soabã b yãka zãnd Yiyemoa wã yĩnga. Yiyemoa yãka zĩ-likr kiuugã n maand tõnd tẽnsã teed kiuugu, Burkĩn daagã rãmb me bee rẽ pʋgẽ. Asãmble nasẽonall taoor soab a Bala Sakãnd la a naoor a tãab soabã ba-yãkdga.

Pẽgwẽnde Erik Zĩnaaba

Valorisation des produit locaux : la  3ème édition de la  foire dénommée Burkin’daaga en préparation

Le Mardi 1er Septembre 2020, le comité d’organisation de la foire dénommée Burkin’daaga organisé une conférence de presse à la maison de l’entreprise de Ouagadougou, l’objectif de la conférence est d’informer l’opinion publique la tenue de la dite foire le 26 Octobre au 1er Mars 2020 dans la cour du Fespaco à Ouagadougou, des  formations et des causeries feront partis de cette troisième édition du Burkin’daaga, le cinéma et la musique burkinabè sera aussi de la partie.

Le mardi 1er Septembre 2020, Abdoul Kader Konombo et le président de l’association Wameedo, et l’ensemble des associations œuvrant dans la valorisation de la culture Burkinabè (tenue, nourriture et divers produits) se sont réunis pour lutter afin d’honorer l’idée de Thomas Sankara en 1983. Pour le président de l’organisation Monsieur Abdoul Kader Konombo, la troisième édition était prévus pour se tenir en Mars dernier, mais avec la maladie à coronavirus elle a été reporté, mais avec le ralentissement la pandémie elle se tiendra  du 26 Octobre au 1er Novembre 2020 dans la cour du FESPACO sous le thème « process, innovation et transfert technologiques : quelles stratégies nationales pour intégrer les chaines de valeurs régionales et internationales ». Cette édition du burkin’daaga selon Abdoul kader Konombo va permettre  au Burkina Faso de s’identifier dans les autres pays, leur ambition première est que tous les Burkinabè puisse s’intégrer et se procurer des produits de notre pays, cela permettra à la population de reconnaitre la valeur  de nos produits locaux. Depuis le début de la foire dénommée Burkin’daaga, des produits locaux burkinabè se trouve dans les différents alimentations du pays. Cette foire veut aussi la valorisation du cinéma, de l’accoutrement, de la musique afin que chaque burkinabè puisse de faire identifier. La troisième édition du Burkin’daaga va accorder une place à l’UEMOA, car l’organisation a choisis le mois d’Octobre, le mois dédié aux produits locaux dans l’espace UEMOA, c’est le président de l’assemblée nationale du Burkina Faso, Alassane Bala SAKANDE qui va parrainer la troisième édition de la foire dénommée Burkin’daaga.

Pegdouendé Eric ZINAABA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *