Non classé

Zẽedã tʋʋmd na n paama pãng Waogdg komindã soolmẽ

Bõn-bɩʋʋng kiuug rasem a 4 yʋʋm 2020 soabã pʋgẽ, Waogdg Meeri wã paamame tɩ lagem-n-taar sula sẽn be Yitali Owɛnze Mani Tees la Fõnadasẽo Akara sõng-b ne ligdi Milyão 46 la a tus piig la a tãab la a kobsopoe la a pis-wɛl la a yoobe, tɩ b ra zẽedã koob-tʋʋm-te-paal n taas pagb la rap  sẽn kood Waogdg Baraasã noorẽ, tɩ b sʋkã pagbã sõor n yɩɩda.

Hal sẽn sɩng ne yʋʋm 1920 soabã n ta yʋʋm 1930 yʋʋmdã yaa neb ka tɛk n tʋmd zẽedã koob tʋʋm Waogdgo Burkĩna Faso na-tẽngã pʋgẽ. Ba ne nin-buiidã sõor sẽn waoogã b maoodame n tʋmd zẽedã koob pʋg baraasã noor n welgd b zu-loees buud toor-toore. Yʋʋm 1996 yʋʋmdã n ta yʋʋm 2009 soabã zẽ-koaadbã sõor paasdame, zĩig yalem sẽn ta egtaar 178 la bilfu, bɩ egtaar 561 la bilf pʋg la neb kobs-tã la a piig la a naas koabg zug kood yʋʋm 15 wã pʋgẽ, n welgd b zags zu-loeese, la b yaood b kamb kaorengo. Yaa rẽ la Waogdg Meeri wã ne b zo-rãmb sẽn ya Yitali tẽngã kamb maan sõadga, n mik tɩ yaa neb tus a tã la a koabg la a piig la a yiibu, 3112 n tʋmd zẽedã koob tʋʋmd Waogdg komindã pʋgẽ.  B sʋkã pagbã sõor taa koabg pʋg bãmb pisoobe, n kood baraasã noor n zãad b zagse, la b yaood b kamb kaorengo. Sã n ya ne Waogdg Meerã a Arma Pɛɛr BEWẼNDẼ nin-kãensã segda ne sõngr la yãagre.

Rẽ yĩng la bãmb ne b zo-rãmbã maan sõadga, n bõos teelg lagem-n-taar sula sẽn be Yitali Owɛnze Mani Tees la Fõnadasẽo Akara tɩ sõng-b ne ligdi Milyão 46 13796 la a tus piig la a tãab la a kobsopoe la a pis-wɛl la a yoobe, tɩ b ra zẽedã koob-tʋʋm-te-paalã. Pagb kobsila a yembr la b geel n mik tɩ b segda ne tʋʋma teedo, sẽn na yãag-ba, koobã wɛɛngẽ. Teedã yaa : Montopõmp rãmb pis-nu, mansĩn-põmp-rãmba, tɩ koabg la a pis-nu la a ye,  burwɛts koabg la a pis-nu la a ye, pĩngaas koabg la a pis-nu la a ye, arozoaar koabg la a pis-nu la a ye, rato koabg la a pis-nu la a ye, fursɛt koabg la a pis-nu la a ye, pells koabg la a pis-nu la a ye, la kũy koabg la a pis-nu la a ye. Pagb koabg la a pus-nu la a yembr n na n paame. Teedã ligd fãa yika milyão piig la a nu la a tus koabg la a pis-nu la a tãabo, la a kobs-wɛ 15 153 900. Yitali rãmb tʋma b no-rɛɛsa pag ne rao tɩ b wa zĩnd n yɩ kaset ne teedã kũuni. La b pẽgame la b wilg tɩ wakat fãa b na n kell n yãaga Waogdg Meeri wã ne tʋʋm-kãensã buudã maanego, bala, « nug-bi-yend ka wʋkd zom ye. A Zãongo Irisill pag ning sẽn dɩka koɛɛg pagbã yʋʋr yĩngã wilga b sũ-noogo. Asãmble wã taoor soab a Bala Sakãnd n da segd n wa zĩnd tʋʋmdã taoore, la tiisg n tiisi, t’a tʋm a depite pʋgdg a nu soabã, a Abdulae MOOSE t’a wa rɩk koɛɛga, n pẽg tʋʋmdã, la a wilg tɩ yaa bãmb fãa tʋʋm-pakr la nin-buiidã vʋɩɩm manegre. Waogdg Meerã pʋlmame tɩ b na n manega Sẽntɩɩr vɛrtã sẽn gilg Waogdg tẽngã ka ne yʋʋm-sarã kiuug sẽn watã pʋga, n tu buls n kõ zẽ-koaadbã tɩ b paam n kẽng taoor ne b tʋʋma.

Pẽgdwẽnde Erik Zĩnaaba

  La culture maraichère connatural un exploit dans la Ville de Ouagadougou

Le vendredi 4 Septembre 2020, la mairie de Ouagadougou a bénéficié d’une aide de 46 568 977 F CFA de la part de la foundation ACRA et de L’ONG italienne MANITESE pour financer les hommes et femmes qui pratique la culture maraïchère dans la commune de Ouagadougou.

Depuis 1920 à 1930 l’agriculture urbaine a connu une expansion progressive dans la commune de Ouagadougou, malgré le nombre élévé de la population, les hommes et les femmes font de leur mieux pour pratiquer le jardinage. De 1996 à 2009, le nombre des jardiniers a connu une grande augmentation, dans une superficie de 178, 8 hectare à 561, 95 soit une hausse de 314% sur 15 années .

c’est dans ce contexte que la commune de Ouagadougou  à bénéficier d’un appui financier et technique du people italien à travers la cooperation italienne, l’ONG italienne MANITESE et la foundation ACRA d’une valeur de 46 568 977F CFA pour accompagner  le dévéloppement  de l’agriculture  urbaine durable  dans la ville de Ouagadougou. Le projet va permettre de maîtriser la filière maraicheculture au sein de la ville, de déceler les bonnes pratiques en matière de maraicheculture, de définir un plan d’actions de renforcement de capacités et un appui en équipement de certains acteurs exerçant dans l’activité. Dans le cadre de ce projet, un recensement das maraichers a permis de compter 3112 personnes exerçant dans la maraicheculture dont lplus de la moitié sont des femmes et repartis sur 52 sites de production à travers la commune. Ainsi, du materiel agricole a été acquis sur la base de critères établis maraichères et un comité de selection a choisi sur la base des critères  établis.

Le materiel est compose de 151 pulvérisateur, 151 brouettes,151 pick-haches, 151 arrosoirs, 151 râteaux, 151 fourches, 151 pelles, 151 daba, le côut total du materiel est élévé à 15 769 500F CFA.

L’Italie a choisis  deux répresentant pour venir prendre part à la remise officielle du materiel, ils ont promis d’être aux côtés de la mairie de Ouagadougou, pour Madame Zongo Ursule réprésentante des bénéficiaires,  a montré sa satisfaction ainsi que c’elle de toutes les femmes. Le parrain de la cérémonie qui est le president de l’assemblé nationale Alassane Bala SAKANDE s’est fait réprésenté par le 5 ème vice president Monsieur Abdoulaye Mosse, il a pour sa part témoigner sa gratitude aux donateurs, et il a soutenu que le dévéloppement de la vie des populations est une obligation pour tous. Le maire de Ouagadougou pour sa part a promis de réaliser des forages tout au long de la ceinture verte de Ouagadougou afin d’accroître la maraicheculture.

Pengdouendé Eric ZINAABA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *