Non classé

Wakat sẽn wat pʋgẽ tigs-kaseng la b na n pake, n gom nin-buiidã zems-n-taar yelle.

Yaa sẽn tũ ne Miniisr dãmbã rasem a yopoe-poe sɛk sẽn zĩnd tʋʋl-nif kiuug rasem 21 yʋʋm 2021 soabã,  la a Useni TÃMBƲƲRA kibayã kũun miniisr togs kiba-kɩtbã, tɩ tigsg-kaseng la b sogenda sẽn kẽed ne nin-buiidã zems-n-taar wɛɛngẽ.Miniisr ning sẽn get nin-buiidã na wʋm taabã, a Zefɩɩrẽ GƐBRE wilgame tɩ b rɩka na-kẽnda buud toor-toore, sẽn kẽed ne nin-buiidã na lebg n wʋm taabã wɛɛngẽ. Rẽ n so tɩ b yãk yam n na n zĩnig tigsgã. Burkĩna Faso tẽngã nin-bɛd fãa na n zĩnd a pʋgẽ,  tɩ b naag taab n bao soay nin-buiidã zems-n-taar wɛɛngẽ. A Zefɩɩrẽ GƐBRE wilgame tɩ zems-n-taarã b sẽn baoodã yaa sẽn na n yɩlẽ, tɩ Burkĩna Faso kambã fãa lebg n naag taab noor a ye la sũur a ye, tɩ b me tẽngã t’a  kẽng taoore. A pasaame tɩ wʋm-taabã yell b sẽn gomdã, pa sẽn dat n yeel tɩ sari wã pa na n tʋm a tʋʋmd ye. Neb nins fãa sẽn segd n kolg sari taoor n leok fãa, b rãmb na n kolgame n leoke.

Kibarã yii Minit.bf

Burkina : Bientôt un forum sur la réconciliation nationale

Le compte rendu du Conseil des ministres du 21 avril 2021 a et fait par Ousséni Tamboura, ministre en charge de la Communication, porte-parole du gouvernement. Il était accompagné de Zéphirin Diabré, ministre chargé de la réconciliation nationale qui est revenu, pour sa part, sur les dossiers qui concernent son département, précisément sur l’adoption de la feuille de route de la réconciliation nationale. « Le Gouvernement a adopté un rapport relatif à la réconciliation nationale à travers une feuille de route devant aboutir au forum national de la réconciliation nationale ». C’est l’information donnée d’entame de propos par Ousséni Tamboura, porte-parole du gouvernement. « Ce forum qui va être l’occasion de rassembler l’ensemble des forces vives de la nation se tiendra à une date qui sera communiquée ultérieurement. Il sera précédé par des concertations communales, provinciales et régionales », assure Zéphirin Diabré.

Ainsi, par l’adoption de ce rapport en conseil des ministres, quitus a été donné à Zéphirin Diabré de mettre à exécution le plan de réconciliation nationale.  Aussi, Zéphirin Diabré, délivrant de plus amples explications sur l’esprit directeur de cette réconciliation, a fait savoir que dans ce processus, le respect du triptyque vérité-justice-réconciliation est un impératif qui, selon lui, est très cher au président du Faso.

Et à celui-là même qui tient le gouvernail de la réconciliation nationale de conclure en réaffirmant que « dans le processus de réconciliation nationale, rien ne sera fait dans le sens d’une prime à l’impunité ».

Source : Minut. Bf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *