Non classé

Koobã Ministɛɛr sõnga koaadbã sula ne masĩn koodse

Ka-koaadbã  lagem-n-taar sull kaseng paama masĩn koodse, ne tʋʋm-teedo. Tʋʋl-nif kiuug rasem 27 yʋʋm 2021 soabã, b Ministɛɛrã rɩka sõngrã n  taas-ba.

Rãondã yʋʋmdã sẽoog  sẽn tolg n watẽ wã yĩng kɩtame tɩ koaadbã la b lagem-n-taarã sula sogend n na n kẽ sigr pʋgẽ. Sẽn na yɩlẽ n teel-b b tʋʋmdã pʋgẽ, Ministɛɛrã rɩka masĩn koods n ning b sullã nugẽ.

Miniisr Salif WEDRAOOG wilgame, tɩ kũunã, yaa tẽngã taoor soab sẽn dɩk na-kẽndr n na n yãag koaadbã ne nus tʋʋm-te-paalã. B rɩka masĩn koods bãmb 31 n paas tʋʋm-teedo, n taas koobã sula sẽn be Burkĩna Faso reezẽo rãmb 13 wã pʋsẽ. Yʋʋm 2020 soabã, masĩn koods 113, la Ministɛɛrã ra rɩk n taas-ba. Rũndã kũunã yaa Reezẽo di noor, Sãntr sɩɩde, Sayɛlle,  la lɛstã rãmba, la b taas yã sẽn na yɩl tɩ yɩ kaseto. Yaa masĩn koods a yoob la b rɩk n kõ. Miniisrã wilgame tɩ reezẽo kẽer ra zoe n deega b rẽ tʋʋlg kiuugã pʋgẽ, la tʋʋl-nif kiuugã sɩngrẽ. Koob tʋʋm-te-paalã na n sõngame tɩ Burkĩna Faso koobã kẽng taoore, tɩ rɩɩbã sek nin-buiidã

Koodã pa tõe n sek tɩ koob tʋʋm-te-paalã pa sõma ye.

Koaadb nins sẽn paam sõngrã , yaa yʋʋm a naas pʋg la b n na n yao  ligd ning sẽn kellã. Miniisrã wilgame tɩ yʋʋm 2021 soabã pʋga b na n le sõnga koaadbã ne masĩn dãmb 70 n paase. Sẽn paam-b sõngrã, no-rɛs a Wʋsmaan SÃANA wilga b sũ-noog ne sõngr ning tẽngã taoor rãmb sẽn sõngd bãmb tɩ koobã kẽnd taoorã.

Kibarã yii Burkĩna 24

Mécanisation de l’agriculture au Burkina Faso : Des tracteurs pour les acteurs

Les sociétés coopératives d’utilisateurs de matériels agricoles ont reçu des tracteurs équipés de charrues à disque, de pulvérisateurs et de chariots ce mardi 27 avril 2021 de la part du ministère de l’agriculture, des aménagements hydro-agricoles et de la mécanisation.

La campagne agricole 2021 arrive à grands pas. Les acteurs se mobilisent et se préparent déjà afin de réaliser une bonne campagne. Ce mardi 27 avril 2021, le ministère en charge de l’agriculture a remis des tracteurs aux sociétés coopératives simplifiées d’utilisateurs de matériels agricoles.

Salifou Ouédraogo, ministre en charge de l’agriculture, a laissé entendre que cette remise est la concrétisation de l’engagement personnel du chef de l’État à faire du confinement de la houe manuelle au musée et de la mécanisation de l’agriculture burkinabè, une réalité.

“En effet, ce sont 31 tracteurs équipés de charrues à disque, de pulvérisateurs et de chariots qui sont ainsi mis à la disposition des treize régions par un seul projet au niveau du ministère. Cela porte le nombre d’équipements mobilisés au profit des producteurs et productrices à 68 tracteurs et 113 motoculteurs depuis le début de l’année 2020”, a indiqué Salifou Ouédraogo.

Mais, il faut préciser que la remise d’aujourd’hui ne concerne que les régions du Nord, du Centre-Sud, du Sahel et de l’Est. Ce sont au total six tracteurs qui ont été remis aux producteurs. D’autres dotations ont eu lieu au début du mois d’avril et au mois de mars. Salifou Ouédraogo a souligné que la mécanisation est une condition “fondamentale” du développement agricole et de l’amélioration des conditions de vie et de travail des acteurs. ” Comme j’aime à le répéter, l’amélioration de la production agricole ne peut être garantie que par l’adoption des facteurs de production dont il faut citer la mécanisation“, a-t-il déclaré.Pour lui, il est difficile aujourd’hui d’avoir un secteur agricole développé sans équipements. “Bien que les rendements des cultures dépendent de multiples facteurs, la mécanisation agricole constitue  un des éléments le plus important“, a-t-il soutenu.

Les producteurs ayant bénéficié de ces tracteurs disposent de quatre années pour payer le coût du subventionnement. “Le gouvernement entend poursuivre dans cette dynamique. Et j’ai le plaisir de vous annoncer que pour cette année 2021, ce sont près de 70 autres tracteurs et plus de trois motoculteurs qui seront mis à la disposition des acteurs dans ces mêmes conditions“, a ajouté le ministre de l’agriculture.Du côté, des bénéficiaires, Ousmane Sana a exprimé sa gratitude au président du Faso et à leur ministre de tutelle. “Nous disons merci pour le don que nous venons de recevoir, car c’est un don bénéfique pour nous“, a-t-il déclaré.

Source : Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *