Non classé

Tigs-kaseng n pak a kʋɩlens n na n gom Kagdinall Poll ZŨNGRÃAN Vɩɩmã la b tʋma yelle

Tʋʋl-nif kiuug rasem 29 yʋʋm 2021 soabã, tigs-kaseng n pak a kʋɩlens Sãntr Zãnpoll 2 sẽn be Tãngẽ wã. Yaa Waogdg Diyosɛɛzã n sigl-a n na gom Kagdinall Poll ZŨNGRÃAN  Burkĩna Faso pipi Perɛtre la pipi Kagdinallã yʋʋm 1960 n ta yʋʋm 1995 vɩɩm, la a tʋʋm  yelle.

Yaa neb sõor ka tɛka, Perɛtr dãmb la Masɛɛr dãmba, n paas Kirisneba, n yi Waogdg Diyosɛɛz Parwaas rãmbã pʋsẽ. Bãmb n naag taab Sãntr Zãnpoll 2 sẽn be Tãngẽ wã, n na n zĩnd n gom la b kelg kaset rãmb buud toor-toore, sẽn kẽed ne Kagdinall Poll ZŨGRÃAN vɩɩmã sẽn yɩ soab tigungu, la Burkĩna Faso tẽngã pʋgẽ. Yaa Kagdinall Filip WEDRAOOG n lʋɩ taoor n pak tigsgã kʋɩlense. Nin-kãsens wʋsg wala Pap no-rɛɛsã sẽn be Burkĩna Faso, Musoyẽer Mikayɛll Krotɩ, Burkĩna Faso Miniisr ning sẽn get tẽngã pʋɩɩb la a le get tũudmã a Kelma Pẽngwẽnd SAWADGO, la Burkĩna Faso tẽngã no-rɛɛs sẽn be Vatikã Mise Robɛɛr KOMPAOORE, bãmb fãa wa n zĩndame n na n maan kaseto,  tɩ tigs-kasengã sɩnge. Tigsgã siglg taoor soaba, mise Labe Modɛɛs Tãpsoab rɩka koɛɛg n pʋʋs neb nins fãa sẽn zẽk b naoor n wa na n naag tigsgã ne b waoogo. B pẽga sula 15 wã sẽn zĩndg tɩ b na n soglg tigsgã, n paas neb nins fãa sẽn sak n dɩk b vɩʋʋg n wa na npʋɩ b sẽn mi nind Kagdinall Poll ZŨGRÃAN vɩɩmã zugã. B kell n kosame tɩ Wẽnd zĩndg neb nins fãa sẽn wa tigsgã pʋg ne laafɩ.

Miniisr Kelma SAWADG waa tẽngã taoor soab yʋʋr yĩnga. A pʋʋsa neb nins sẽn zĩnd tigsgã pʋga, la a wilg tɩ yaa sɩda d sã na n gese, tigung katolik tʋma tʋʋma buud toor-toor Burkĩna Faso yidgrã wɛɛngẽ. La fãa sɩnga ne Kagdinall Poll ZŨNGRÃAN sẽn yãk n yam n vigl sull tɩ b get ninsaalbã sõngre, wʋm  taabã  la kaorengã yelle. Yaa rẽ t’a wilgdẽ tɩ tisgã yaa bũmb sẽn tar yõod wʋsgo. Bala a na n kɩtame tɩ sẽn ka paam-b n bãng b tõogã sẽn  ta zĩig ningã paam kibay sẽn kẽed ne tʋʋm-bɛd nins b sẽn tʋme.

Burkĩna Faso la Nizɛɛr Evɛk rãmbã sull kaseng no-rɛɛsa Musoyẽer Zoasẽ WEDRAOOG rɩka koɛɛg Evɛk rãmbã fãa yʋʋr yĩnga. A wilg Kagdinall Poll ZŨNGRÃAN sẽn tʋm tʋʋm ninsã bilfu. B wilgame tɩ yaa bãmb n yɩ sabaab n lugl sullã, la b le naag n lugl nin-sabls tẽnsẽ Evɛk rãmba sull kasẽng b sẽn boond tɩ SCEAM. B tolg n lʋɩ a taoore. B kell paasame tɩ Kagdinall Poll ZŨNGRÃAN tʋʋma la b vɩɩmã bee Burkĩna la Nizɛɛr Evɛk rãmbã sũurẽ. B tikda rẽ n tʋmd tigungã taoor kẽnd tʋʋmde.

Kagdinall Filip WEDRAOOG sẽn wa n na n pak tigsgã kʋɩlensã, b reng pʋʋsa neb nins fãa sẽn zẽk b naoor n wa naag tisgã pʋga, la neb nins sẽn sak n dɩk b vɩʋʋg n na n pʋɩ b sẽn mi nind Kagdinall Poll ZŨGRÃAN vɩɩmã wɛɛngẽ wã. B wilgame tɩ tigsgã raab ya b lagem nin-buidã fãa taaba, tɩ b tõog n tẽeg tõnd tẽngã nin-kasengaa yembr yelle. Tigs-kãngã leb n na n kenga koe-no-moaandbã fãa pelse, tɩ b tõog n tʋm ne zemsgo. A na n le sõngame n nek Kirs nebã tẽebo, tɩ b sã n kelga ned ning b sẽn tẽegd a soabã yell tẽeb sẽn yɩ toto wã. Kagdinall Filip kosa Kiri snebã fãa tɩ b kẽ pʋʋsg pʋgẽ sẽn na n yɩlẽ tɩ Wẽnd wa tõog n puk b ninbãan-zoeerã sẽn tũ ne Kagdinall Poll ZŨNGRÃANA, tɩ tigung sõng tõe n wa rɩk b n kẽes nin-sõmsã sʋka.

Kagdinall Poll ZŨNGRÃANA roga bõn-bɩʋʋng kiuug rasem a 3 yʋʋm 1917 soabã. B reega Perɛtr tõog  sig-noy kiuug rasem a 2 yʋʋm 1942, n yɩ Vikɛɛr n zĩnd Katedarall Parwaasã pʋga. B leba kaorengo, tʋʋl-nif kiuug rasem  a 5 yʋʋm 1960 soabã. Rẽ la b yiis koɛɛg n wilg tɩ b lebga Waogdg tigungã roog ba. Pap Zãn 23 n kõ-b tõ-kãng sig-noy kiuug rasem a 8 tɩ b yaool na n zomb b zaoorẽ wã sẽoog kiuug rasem a 3 yʋʋm 1960 soabã. La yɩɩ tigs-kaseng sẽn zĩnd Rom pʋgẽ. Rẽ loogr poore, la Pap Poll 6 kɩt b na n lebg Kagdinall wao-fugdg kiuug rasem 22 yʋʋm 1965 soabã. Kagdinall Poll ZŨNGRÃAN saka Wẽnd booll sigr kiuug rasem a 4 yʋʋm 2000 soabã. Tigs-kãngã yaa rasem a tãab tõre, la b na n dɩk n sõse la b rɩk kõ kaset buud toor-toor neb nins sẽn na n zĩnd tigsã pʋgẽ wã. Nebã sõor yɩɩda 200. B yii Waogdg Diyosɛɛzã Parwaas rãmbẽ la Parwaas rãmb a taabã pʋse, n zẽk b naoor na nwa naag tigsgã pʋga.

Zɩll KAFAANDO

Eglise Catholique : un  colloque sur la vie et l’œuvre du Cardinal Paul ZOUNGRANA a ouvert ses portes

Le Jeudi 29 Avril 2021, un colloque sur la vie te l’œuvre du Cardinal Paul ZOUNGRANA a ouvert ses portes au centre spirituel saint Jean Paul II de Tanghin,  ce colloque initié par l’archidiocèse de Ouagadougou est un canal pour réfléchir sur la vie et l’œuvre du Cardinal Paul ZOUNGRANA, premier cardinal du Burkina Faso, et deuxième archevêque de l’archidiocèse de Ouagadougou de 1960 à 1995.

Plusieurs prêtres, évêques, et laïcs venus des différentes paroisses de l’archidiocèse de Ouagadougou se sont réunis au centre spirituel saint Jean Paul II de Tanghin pour l’ouverture d’un colloque sur la vie et l’œuvre du Cardinal Paul ZOUNGRANA. Cette cérémonie d’ouverture a été présidée par le Cardinal Philippe OUEDRAOGO, archevêque métropolitain de Ouagadougou, avec la présence du Nonce apostolique Burkina-Niger, Monseigneur Mickael Crotty, du ministre de l’administration territorial, Monsieur Clément Pẽngwendé SAWADOGO, de l’ambassadeur du Burkina Faso près du saint siège Monsieur Robert COMPAORE et plusieurs autres personnalités. Le coordonnateur du Colloque Monsieur l’abbé Modeste TAPSOBA a pris la parole au début de la cérémonie pour souhaiter la bienvenue à toute les personnalités et remercié les acteurs qui se sont battus corps et âmes pour la réussite de ce colloque, pour lui cette rencontre permettra aux uns et aux autres de connaître  le rôle si noble qu’a joué le Cardinal Paul ZOUNGRANA dans l’église et dans le pays.

Pour Monsieur Clément Pengdouendé SAWADOGO, ministre de l’administration territoriale et chargé des cultes, le Cardinal Paul ZOUNGRANA a œuvré pour le développement social et intégral du Burkina Faso à travers ses actions humanitaire envers les personnes démunis, il a transmis les félicitations du président du Faso aux organisateurs du colloque.Monseigneur Joachim OUEDRAOGO, pour sa part a transmis les encouragements des évêques de la conférence épiscopale Burkina-Niger aux organisateurs de ce colloque, faisant un historique de cette illustre personnalité, qui est père pour l’église famille de Dieu au Burkina Faso et il occupe une grande place dans le cœur des évêques de la conférence épiscopale du Burkina Faso et du Niger.

Le Cardinal OUEDRAOGO dans son discours d’ouverture de ce colloque a salué tous les participants du colloque ainsi que les conférenciers qui animeront ce colloque, pour lui ce colloque se veut un rassemblement de croyant dans leurs diversités, pour célébrer et vivre l’histoire d’un pionnier. Pour  lui ce colloque est un vibrant hommage envers tous les missionnaires, c’est encore une reconnaissance et une renaissance de la foi de cet homme qui a consacré sa vie et sa pastorale. Il demande la prière de tout un chacun pour la grâce de la manifestation de sa vertus pour que un jour la sainte église puisse reconnaitre ses qualités et son exemple de foi pour faire de lui un saint par la béatification et la canonisation.Le Cardinal Paul ZOUNGRANA est né le 3 septembre 1917, il a été ordonné prêtre le 02 mai 1942 et nommé vicaire à la paroisse cathédrale de Ouagadougou, il est nommé archevêque de Ouagadougou le 5 Avril 1960 et ordonné le 8 mai de la même année à Rome par le pape saint Jean XXII, et intronisé le 3 juillet 1960. C’est au cours du consistoire du 22 février 1965 qu’il est créé cardinal par la Pape Paul VI. C’est le 4 Juin 2000 que le Cardinal Paul ZOUNGRANA est décédé après s’être donné à l’église et au Burkina Faso tout entière.C’est durant 3 jours que les participants à ce colloque écouteront des communications et des témoignages sur la vie et l’œuvre du Cardinal Paul ZOUNGRANA. Ce colloque regroupe plus de 200 participants venus des différents paroisses de l’archidiocèse de Ouagadougou et d’ailleurs.

Jules KAFANDO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *