Non classé

Zag-metbã la koosgã sula sega kiba-kɩtbã

Tʋʋl-nif kiuug rasem 30 yʋʋm 2021 neb nins sẽn met zagsã n koosdẽ wã sula la sula sẽn so b mensã rãmb sega kiba-kɩtbã Zãnpɛɛr Gẽgãne. Sɛkã võore, yaa sẽn na n wilg b sũ-pa-noaang ne goofneer sẽn wilg tɩ yaa bãmb n ya sabaab tɩ zĩisã goam lebg wʋsg Burkĩna Faso ka wã. Zãma wã yɩɩ ka tɛka, n yi Waogdg wen-vɩɩsã a naasã pʋga, n wa zĩnd  tigsgã pʋga. Sula nins sẽn get zagsã meebã la a koosgã rɩka koees  n taas kiba-kɩtbã. Zĩisa rãmb me no-rɛɛsdb zĩnda sʋka, bãmb ne neb nins vʋɩ Nnoloti rãmbã pʋsẽ. A Rooze Ninkɛɛma sula nins sẽn get zagsã meeb la a koosgã lagem-n-taar sull taoor soab wilgame tɩ seg-taabã  pipi tʋlsem, ya b wilg nin-buiidã tɩ  gofneer rɩka taalã fãa n dogl sula nins sẽn get zagsã meeb zugu. Gofneer wilgame tɩ zu-loees nins sẽn be zĩisã pʋgẽ wã fãa yaa bãmb n mi tiiri La sã n ya ne a Rooze Nikɛɛma, yellã pa be ne bãmb ye. A kẽnga taoor n wilg tɩ  bãmb sõngda nebã n zabd ne tʋʋm-kaoolgã. B leb n kẽesda milyaar rãmb ka tɛk gofneer koglgã pʋgẽ. Lampo rãmba yaoob wɛɛngẽ goofneerã sã n dɩk tẽn-gãongã zãab n ning bãmb nugẽ, ka ne kiuug a yoob pʋgẽ, nin-buiidã na n paama b zagse tɩ Nonloti wã goam sa Burkĩna Faso. A paasame tɩ bãmb ne zĩisã rãmb wʋmda taaba. Wʋm taabã sã n pa be, b ka tõe n kẽ tẽng n sɩng meeb tɩ zĩisã rãmb pa mi tiir ye. Bãmb sẽn be tẽns nins pʋs  n metẽ wã, zĩisã rãmb mii tiiri. Miniistɛɛr nins sẽn get zagsã la galentẽngã zãab naaga taab n dɩk noor tʋʋl-nif kiuug rasem 13 yʋʋm 2021 soabã n wilgd tẽn-gãonga pʋɩɩb sẽn na n yɩ toto. A Rooze Nikɛɛm wilgame tɩ ya bãmb tʋʋmdã la b rat n yalse, la bãmb sẽn paam n ta zĩig ningã, tʋʋmdã sã n yalse a pa nafd ned ba a ye. Zĩisa rãmb no-rɛɛsd me wilgame tɩ yaa wa gofneer yĩma bãmb yelle, rẽ n so tɩ sula nins sẽn get zagsã meeb sã n pʋlem bãmb zĩisi , b kõt-b lame, sẽn na yɩlẽ n wa paam zagse. Rẽ fãa yaa gofneer sẽn yimd bãmb yellã n wat ne rẽ. Zĩisã la zagsã me n koos sula rãmb kota gofneerã t’a wa tɩ b zĩnd-n-yẽs ne taab n bao soay la rabay tẽn-gãongã zãab wɛɛngẽ, la b kell n waoog noor ning b sẽn da rɩk ne taab sẽn kẽed ne zĩisã la zagsã me n koosã wɛɛngẽ.

Zɩll KAFAANDO

Problème du foncier au Burkina Faso : les promoteurs immobiliers avertissent l’opinion publique

Le vendredi 30 Avril 2021, les promoteurs immobiliers et les propriétaires terriens ont animé une conférence de presse au palais de la jeunesse et de la culture Jean-Pierre GINGANE, le but de cette conférence est d’avertir l’opinion publique des enjeux et interrogations  que suscitent les intentions projetées par certains ministères.

C’est dans une salle bien comble que les promoteurs immobiliers ont animé une conférence de presse conjointe avec les propriétaires terriens pour donner des éclaircissements sur certains point concernant le foncier au Burkina Faso, c’est plusieurs syndicats œuvrant dans l’immobilier et des représentants des personnes vivants dans les zones non-loties qui ont Co animé cette conférence de presse.

Pour Roger Nikièma le porte-parole, par ailleurs président de l’association des promoteurs immobiliers, l’objectif de l’autorité est de discréditer les promoteurs immobiliers aux yeux de l’opinion nationale en les rendant coupables de tous les maux qui minent le foncier au Burkina Faso, ce qui n’est pas du tout vrai car pour lui, les promoteurs immobiliers joue un rôle très important, vus qu’ils travaillent en étroite collaboration avec les propriétaires terriens, pour lui aucun promoteurs immobiliers ne peut s’accaparer des terres sans que les propriétaires ne donne leur accord. Si les lotissements sont donné aux propriétaires immobiliers, il n’yaura plus de zone non-lotie au Burkina Faso tout le monde aura une maison selon Roger Nikiema président de l’association des promoteurs immobiliers. Les promoteurs immobiliers saisissent l’occasion pour réaffirmer leur disponibilité à accompagner le gouvernement dans sa politique nationale de construction de logements mais aussi pour l’apurement du passif foncier ainsi que les opérations de restructurations.

Pour les promoteurs immobiliers, pour une solution aux problèmes de logements, un cadre de concertation préalable avec les acteurs de la chaine de promotion immobilière et ou foncière, une application pure et simple des textes et lois en vigueur en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *