Non classé

Kodenvaar minisr ning sẽn get zems-n-taarã yell wa n sega a Rok Mark Kiristẽ KABOORE

Sig-noy kiuug rasem 24 yʋʋm 2021 soabã, Burkĩna Faso tẽnga  taoor soab reega a KUWAGYO KONÃ Bɛrtẽ, sẽn yaa Kodenvaar miniisr sẽn get b tẽnga kamb na wʋʋm taab yell Kosyam na-zakẽ wã.

A KUWAGYO KONÃ Bɛrtẽ wilgame tɩ bãmb wa Burkĩna Faso n na n wa tʋʋm ne tẽnga rãmba , n pʋɩ taab yam sẽn na n yɩlẽ tɩ ned kam fãa tʋʋmd tõog n yɩ neere, tɩ naf tẽnsa a yiibã nin-buiidu, bala tẽnsã a yiiba nin-buiid tara yãab a yembre. A pasaame tɩ rẽndame tɩ tẽns a yiibã taoor dãmb tʋʋm ne taaba, la rẽnda fãa tũuda ne tẽnsa sẽn na n gãe laafɩ, tɩ wʋʋm taab be b pʋsẽ.

Minisrã le wilgame tɩ yẽ sẽ wa Burkĩna Faso wã , kom-bɩɩb sull n siglg reem n gomd laafɩ la wʋm taabã yelle b sẽn boond tɩ ‘’Maarle doorã’’ tɩ b  yãka ta ya b ba-yãkdga, a wilgame tɩ tʋʋm bãmba kom-bɩɩbã sẽn maanda, a wata ne laafɩ hakik tẽnsa pʋsẽ.

Kibarã yii na-zakẽ kiba-kɩtbã nengẽ.

Le ministre Bertin Kouadio Konan chez le président Roch : « Nous devons voir comment nous conduisons ce peuple ivoiro-burkinabè vers un destin meilleur »

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a accordé, ce lundi 24 mai 2021, en début de soirée, une audience au ministre de la Réconciliation nationale de la République de Côte d’Ivoire, Kouadio Konan Bertin.

En visite de travail au Burkina Faso, il est venu faire ses civilités et adresser les salutations du président ivoirien Alassane Ouattara au président du Faso.

« Au cours de notre séjour en terre burkinabè, nous avons eu des séances de travail. Chacun a donné, chacun a reçu de l’autre. Nous sommes certes deux peuples mais deux peuples au même destin» a indiqué le ministre Kouadio Konan Bertin.

«Nous avons donc l’obligation de mutualiser nos efforts, d’échanger les expériences et voir comment nous conduisons ce peuple ivoiro-burkinabè vers un destin meilleur » a-t-il soutenu.

Pour le ministre en charge de la Réconciliation nationale de la République de Côte D’Ivoire, cela passe par la stabilisation de la sous-région à travers des conditions de paix et de réconciliation.

Présent à Ouagadougou également pour le parrainage d’un festival de musique qui avait pour thème le reggae, la réconciliation et la paix, le ministre Kouadio Konan Bertin s’est réjoui de l’appropriation de ces questions essentielles qui conditionnent des Etats, par les jeunes du Burkina Faso.

Source :  Direction de la communication de la Présidence du Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *