Non classé

FESPAKO naoor 27 soabã tigr na n tõogame

Sigr kiuug rasem 21 yʋʋm 2021 soabã, sull ning sẽn get FESPAKO wã siglg taoor dãmb sega kiba-kɩtbã Sĩni Burkĩna. Seg-taabã pʋgẽ, yaa naand  b sẽn yãk n na n maan sĩnmã naoor 27 soabã wilg-ba. B maan-a-la ne pẽntɩɩre, t’a Yẽneng zoa a weefã zugu. Yɩɩ miniisr sẽn get kʋdemdã la gilg n ges yel-soalmã a  Eliiz TÕMBƐNO n lʋɩ seg-taabã taoore.

 Wa b sẽn minim n maandẽ FESPAKO wã tigr fãa b yãkda naand b sẽn tik n na n maand tigrã, tɩ neb nins sẽn tar bãngre, sẽn kẽed ne rẽ wɛɛngẽ wags taaba.  Rõanda yaasa, b le yiisa mooneg koɛɛg tɩ sẽn maandb naana na n wags taaba, la ya a Kiristof SAWADG naand a sẽn maan ne pẽntɩɩr t’a Yẽneng zom a Wed-moaagã. Nin-naan-kãng la b rɩk n na n maan tigrã.

FESPAKO wã taoor soab a Musa Alɛgs SAWADGO, lebgame n maan tẽegre, tɩ tigrã gom-zugu, yaa sẽn kẽed ne «  nin-sabls tẽns la tẽns a taabã sĩnmã taoor kẽnde, la a siglgu». A wilgame, tɩ yaa sĩnim dãmb 1302 n na n kẽ wags taabã pʋgẽ. Tigrã na n sɩnga  zĩ-likr kiuug rasem 16 n sa a rasem 23 yʋʋm 2021 yʋʋmdã. Mise SAWADGO togsame tɩ tʋʋm a taab  la b paas yã, yaa wala b sẽn boond tɩ Yẽnenga Akademi  wã. Yẽ soabã yaa sẽn na n sõnge, tɩ sẽn dat-a n maan b sĩnma wã tʋʋmde, ba tɩ b sã n pa maan sĩnma wã lekolle. FESPAKO wã tigr kʋɩlens pakr ne a pagbã na n yɩɩ Palɛ dɛspoor Waga demill. B yãka Senegall tẽngã tɩ ya sãan-kasenga (soso-ma).

Yɩɩ miniisr sẽn get kʋdemdã, la gilg n ges yel-soalmã wilgame tɩ na-kẽndr rɩkame sẽn kẽed ne laafɩ wã wɛɛngẽ. Sẽn na n yɩlẽ tɩ tigrã yɩ sõma zãnga, b boonda pak-n-taasã tɩ b yãag-ba.

Kibarã yii Faso.net

27e édition du Fespaco : La princesse Yennenga comme visuel

La délégation générale du Fespaco a présenté ce lundi 21 juin 2021 à Ouagadougou au ciné Burkina, le visuel de la 27e édition de la biennale du cinéma africain. C’était au cours d’une conférence de presse organisée à cet effet. C’est une représentation de la princesse Yennenga en peinture, perchée sur un cheval. C’est le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Elyse Thiombiano/Ilboudo, qui a présidé la cérémonie.

L’art plastique s’invite à la fête du cinéma africain. Ce lundi 21 juin 2021, la délégation générale du Fespaco a dévoilé le visuel de sa 27e édition. C’est une représentation de la princesse Yennenga, perchée sur un cheval. Elle est l’œuvre du peintre Christophe Sawadogo. L’on aperçoit la princesse, le regard en avant. Pendant ce temps, son étalon lui regarde derrière. Comme l’a expliqué l’auteur, il est bon de se pencher vers l’avenir mais aussi de se tourner vers le passé.

Le délégué général du Fespaco, Moussa Alex Sawadogo, a rappelé que le thème de cette édition post-cinquantenaire est intitulé « Cinémas d’Afrique et de la diaspora : nouveaux regards, nouveaux défis. » Il a aussi expliqué qu’à ce jour, 1 302 films ont été enregistrés. Le Fespaco qui se tiendra du 16 au 23 octobre 2021 connaîtra des innovations, foi de son délégué général.

Ainsi, de nouvelles sections ont été créées. Il y aura la Yennenga Académie. Elle permettra d’échanger avec des professionnels pour devenir cinéaste sans passer forcement par une école de cinéma. La Yennenga Connexion permettra le partage de projets. Ceux qui ont également des films et qui n’ont pas encore terminé par faute de moyens pourront rencontrer des personnes ressources.

L’ouverture et la clôture du Fespaco se tiendront au palais des sports de Ouaga 2000 selon Moussa Alex Sawadogo. C’est l’artiste Serge Aimé Coulibaly qui assurera la chorégraphie. Le pays invité d’honneur cette année est le Sénégal.

C’est le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Elyse Thiombiano/Ilboudo, qui a présidé la conférence de presse. Elle a indiqué que des dispositions seront prises pour que le festival se tienne dans de bonnes conditions sanitaires et sécuritaires. Elle a profité de l’occasion pour appeler les partenaires techniques et financiers à prêter une oreille attentive aux doléances émises par la délégation générale du Fespaco. Elle a rassuré que l’Etat burkinabè va jouer sa partition.

Lefaso.net