Non classé

Naam kɩɩsdbã sega kiba-kɩtbã

Sigr kiuug rasem 25 soabã, naamã kɩɩsdb sega kiba-kɩtbã n wilg b sẽn tagsde, nin-wẽnsã tʋʋm-yood wɛɛngsẽ.

Burkĩna Faso naam kɩɩsdbã sega kiba kɩtbã  sigr kiuug rasem 25 yʋʋm 2021 soabã n gom tẽngã nug-gãag sẽn pa lebd be wã yelle. Sɛkã pʋga b wilgame tɩ bãmb a naam kɩɩsdbã pa na n le kẽ yẽsg ning tẽngã taoor soab sẽn siggã pʋg ye. B na n yiime n wilg b sũ-pa-noog sẽoog kiuug rasem a 3 la a rasem a 4 Burkĩna Faso porvẽes rãmbã fãa pʋsẽ. Sũ-pa-noongã yaa sẽn kẽed ne yõ-koglg kaalmã tõnd tẽngã pʋgẽ. A Edi KÕMBEOOGO naam kɩɩsdbã sull taoor soab paasame tɩ rẽnd tɩ gofneerã taoor soab a Kiristof DABIIRE, la minisr ning sẽn get sodaasã sigi. B sig tɩ bala, b pa tõe b tʋʋmdã ye.

Terrorisme au Burkina : le CFOF annonce des marches  pacifiques dans les 45 provinces du pays les 3 et 4 juillet 

Le Chef de file de l’opposition politique (CFOP) a organisé une conférence de presse à son siège ce 25 juin. Objectif, se prononcer sur l’actualité nationale notamment les attaques terroristes et le dialogue politique. Ce qui ressort de cette conférence, c’est que l’opposition politique annonce la suspension  de sa participation au dialogue politique et une série de manifestations les 3 et 4 juillet prochain,  notamment une marche pacifique et silencieuse dans les 45 provinces du pays. Eddie Komboïgo dénonce l’incapacité du gouvernement à trouver des solutions au peuple burkinabè et exige la démission du Premier ministre et de son ministre de la Défense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *