Non classé

Neb nins sẽn zoe n bas b tẽnsã na paam n votã lebga vẽenega

Miniisr dãmbã tigs ning sẽn zĩnd zĩ-likr kiuug rasem 27, yʋʋm 2021 soabã, b rɩka noore, n sẽn kẽed ne votã wɛɛngẽ. B seg taabã pʋgẽ b goma tẽnga nug-gãaga, la vot rãmbã sẽn na n yɩ a soaba.

No-rɩk paallã wilgame tɩ Meer dãmbã votg pʋgẽ, SENI sullã na n dɩka rasm 90 n ges Komind dãmb nins votã sẽn na n maane, la b wilg Komind dãmb nins votã sẽn pa na n tõog n maana. So-kãngã neb nins sẽn zoe nin-wẽnsã sabaab yĩng n bas b zagsã me na n paama sor n vot Komind nins pʋs b sẽn deeg-ba. Miniisr dãmbã kõo sor tɩ b tall sebrã taas depite rãmbã taoore, tɩ b vaees-a.

Kibarã yii minut.bf

Élections municipales : Les déplacés internes voteront dans leurs communes d’accueil

Le Conseil des ministres de ce mercredi 27 octobre 2021 a délibéré sur un projet de loi portant modification du code électoral, comme avaient suggeré les participants au dialogue politique en vue de la bonne tenue des élections municipales. Ce code électoral tient donc compte de l’insécurité qui règne au Burkina Faso.

Ce qui doit être retenu dans ce nouveau projet de loi est que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dispose de 90 jours avant les élections pour faire un état des lieux de la situation surtout les communes qui ne participeront pas aux élections.

Également, les personnes déplacées internes voteront dans leur commune d’accueil.

Le Conseil a autorisé que le dossier soit transmis à l’assemblée nationale pour son examen.

Minute.bf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *