Non classé

A Alasan Bala SAKÃND wilgame tɩ naam wẽ-n-dɩk pa na n zĩnd Burkĩna Faso ye

Tũu ne MPP tãb-biisã seg taab pʋgẽ, la pagtɩ wã taoor saob a Alasan Bala SAKÃND wilg yã, tɩ yãnd tar-a lame. A wilgame tɩ nebã gomda sẽn kẽed tẽngã taoor soab naamã zãab wɛɛngẽ. A wilgame tɩ sã n ya ne yẽ Burkĩna Faso sodaasã yaa neb sẽn kõ b ba-yirã sɩd n baood  neere. Rẽnd b pa na n bao n maan naam wẽ-n-dɩk ye. A paasame tɩ neb n kẽer n da ningd b yãmẽ, tɩ sodaas kẽer meng ra rat n maka naam wẽ-n-dɩke, la b pa paam teoolg ye. Bala nin-buiidã rata tẽnga taoor kẽnde, b rata a beoog neere. A wilgame tɩ bãmb sẽn seg pagtɩ wã taoor dãmbã, yaa sẽn na n wilg sodaasã tɩ b be poorẽ wĩndg la yʋngo. Bala yaa nebã fãa sẽn na n naag taab la b na n tõog n me tẽngã.

.Mpp pagtɩ wã taoor soab wilgame tɩ sẽn sɩng ne 1945 yʋʋmdã, n ta yʋʋm 1974 yʋʋmdã Burkĩna Faso sega zu-loees wʋsgo, la a ket n yas a na-bodg zugu. Yaa rẽ t’a boond nin-buiidã tɩ  b gãd taab nusi, n yãag tẽngã taoor soab naamã zãab wɛɛngẽ. Bala, Burkĩna Faso ka a yiib ye, a ya a yembre, a to ka le be.

Tẽegre, naam kɩɩsdbã sẽn yi n wilg tɩ ka ne kiuug tɩ yalã sã n pa manegre b na n yiime n kos tɩ tẽngã taoor soab sig la a bas naamã, sull a to me b sẽn boond tɩ “d fãag Burkĩna Faso” bãmb me kosa gosneerã t’a bao rabaar ne tʋʋlem tɩ yel-tẽngã zu-loees la nin-buiidã namsg kolg weoogo.

Kibarã yii Faso.net

« Il n’y aura pas de coup d’État au Burkina Faso », (Alassane Bala Sakandé)

« De nos jours, nous entendons par-ci par-là des gens qui prédisent l’apocalypse pour leur propre pays. J’ai honte et j’ai mal à leur place. Il n’y aura pas d’apocalypse au Burkina Faso. Il y a des gens qui prédisent des coups de force, des coups d’Etat. Il n’y aura pas de coup d’Etat dans ce pays, à partir du moment où les Forces de défense et de sécurité sont des forces républicaines », a déclaré samedi à Ouagadougou Alassane Bala Sakandé, le nouveau Président du Mouvement pour le peuple et le progrès (MPP), lors d’une session du Bureau politique national (BPN).

« Il y en a qui ont essayé, il y a eu des FDS, des Forces républicaines qui ont contré cela. Il y a eu des populations qui savent que la construction de ce pays, l’avenir de ce pays n’appartient à aucune personne, l’avenir nous appartient tous », a indiqué le Président Sakandé.

« Nous avons voulu, à partir de ce BPN démontrer que le MPP est toujours là, que le MPP est débout et que le MPP est derrière les Forces démocratiques, les Forces de défense et de sécurité (FDS) de notre pays, et que c’est ensemble que nous pouvons construire ce pays. C’est ensemble que nous pouvons travailler à ce que ce pays reste débout », a-t-il précisé.

« Le Burkina a connu des difficultés, il a toujours eu des épreuves, de 1974, 1985, l’insurrection populaire, le coup d’Etat manqué, mais il est toujours debout. S’il y a des gens qui, de par leur position, peuvent faire des propositions constructives pour que ce pays-là reste debout, nous sommes favorables, nous sommes disponibles. Mais, dans ce pays, il ne suffit pas de critiquer pour critiquer, il faut apporter des critiques constructives », a regretté le Président du parti au pouvoir.

« (…) nous lançons un appel à toute la population, pour qu’ensemble, nous nous mettions débout pour défendre notre cher Faso, parce qu’il n’y a pas deux Burkina Faso. Ce n’est pas un Burkina Faso de X ou de Y, c’est un Burkina Faso de nous tous. Et c’est pour cela qu’ensemble, nous devons nous battre (…) le rappel des troupes pour que nous puissions ensemble, comme un seul homme, travailler à éradiquer ce qui nous arrive aujourd’hui », a terminé Alassane Bala Sakandé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *