Non classé

Burkĩna Faso rãmb maana b soog-m-mengã naoor 61 soabã tig tẽegre

Tigrã maana wala Reezẽo fãa pʋg b sẽn maand-a toto wã. Reezẽo di sãntrã Burkĩna Faso na-tẽngã pʋgẽ, soog-m-mengã tig-tẽegre, rõandã soabã n tõkd a yʋʋm 61. Tigrã tẽegr pʋgẽ yɩɩ koees buud toor-toor la b zẽk n taas nin-buiidã la b kõ neb kẽer waoor n kũuni. Reezẽo di sãntrã pʋga,  yɩɩ Palaas de la nasẽo la b maan-a.

Rõanda yʋʋmdã, Burkĩna Faso soog-m-mengã tigr maana ne sĩndgu. Bala, tẽngã bee sũ-sãams pʋgẽ, sẽn tũud ne nin-wẽnsã sẽn tar tẽngã n lengd-a a yõ-koglgã wɛɛngẽ wã. Yaa rẽ tɩ tẽngã taoor dãmb kos nin-buiidã tɩ rɩk saam-biir la ma-biir vʋɩɩm, tɩ d tõog n zems-taab d zamaanã pʋgẽ. Gom-zug b sẽn tik n na n maan tigrã yɩɩ «wʋm-taab la naag taab n vʋɩɩmdã,  yaa burkĩn-bil fãa tʋʋm-pakr Burkĩna Faso na kẽng taoorã yĩnga» A Sibri, de Yiisa WEDRAOOGO, Reezẽo di sãntra guvɛgneer wilgame tɩ b sẽn tik gom-zu-kãnga wã, b boonda burkĩn-bil fãa t’a tags sõma, n bãng soog-m-mengã sẽn da yeel t’a soaba. Rõndã yʋʋmdã gom-zug ratame tɩ nebã naag taab sũur a ye, la yam a ye, tɩ ned fãa tõog n naf a pʋgẽ.

Reezẽo di sãntrã guvɛgneer koɛɛga, la tẽngã taoor soab sẽn dɩk koɛɛg ning yʋʋm-sar kiuug rasem 10 yʋʋm 2021 soabã, koeesã boonda nebã tɩ b gãd taab nusi, la b bas beem buud toor-toor sẽn tõe n wa tiis nin-buiidã ne taab zems-taarã wɛɛngẽ.

Waoor kũunã zĩigẽ yaa neb 137 n paam tɩ b kõ-b waoog-ba, b sẽn tʋm ba-yirã yĩnga. Sevalliye de letalõ wã yaa neb 20 n paame, tɩ neb 30 Sevalliye de meritã.  Yaa n eb 57 Meday doneer  de kolɛktivite wã.  Sẽn kẽed ne weoogã koglg wɛɛngẽ yaa neb 30 paam waoor kũun ning b sẽn boond tɩ Meritã.

Kibarã yii Faso.net

11-Décembre 2021 : Le gouverneur du Centre appelle à « l’union sacrée pour un développement partagé et durable »

À l’instar des autres régions du Burkina Faso, le Centre a commémoré le 11-Décembre, fête de l’indépendance, à la Place de la nation de Ouagadougou. La prise d’armes, le discours officiel et le cérémonial de décoration ont marqué cette fête dans la capitale.

Le 61e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso intervient dans un contexte marqué par les crises sanitaire, politique et sécuritaire. La cohésion, l’unité nationale et le vivre-ensemble sont sollicités par les autorités. Ainsi, pour cette année, le thème retenu est « Réconciliation nationale et cohésion sociale : devoir et responsabilité de tous pour un développement durable du Burkina ».

Selon le gouverneur de la région du Centre, Sibiri de Issa Ouédraogo, ce thème interpelle à une prise de conscience individuelle et collective sur le sens véritable de l’indépendance. Pour lui, le thème découle de la « nécessité impérieuse et vitale de rassembler tous les Burkinabè autour d’un idéal, celui de l’union sacrée pour un développement partagé et durable au profit de tous ».

Cette invite du gouverneur intervient au lendemain du message à la nation du président du Faso, Roch Kaboré, où il a insisté sur la réconciliation nationale. Le chef de l’Etat a appelé à « en finir une fois pour toutes avec les rancœurs ».

Au cours de la cérémonie de commémoration de la fête de l’indépendance ce samedi 11 décembre 2021, la région du Centre a salué le mérite de 137 personnes, à la Place de la nation de Ouagadougou. Il s’agit de 20 dans l’Ordre de l’Etalon (chevaliers et officiers) ; 30 dans l’Ordre de mérite burkinabè ; 57 médailles d’honneur des collectivités territoriales et 30 dans le Mérite du développement rural.

Du côté des récipiendaires, l’heure est à la gratitude.

Lefaso.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *