Non classé

Waogdg Arõndiisma a nu wã meer tʋmda nin-buiidã vʋɩɩm manegr wɛɛngẽ

Yʋʋm-sar kiuug rasem 10 yʋʋm 2021 soabã Waogdg Arõndiisma a nu wã mere, a Zãmpoll MONE boola kiba-kɩtbã, n tall-b tɩ b gilg n ges tʋʋma b sẽn da gãneg n tʋmdẽ, tɩ tʋʋmdã kolga saabo, tɩ b rat tɩ b rɩk n taas nin-buiidã. Tʋʋma yaa so-kõaag b sẽn na n gãneg tom n maneg tɩ sak tũubu, n paas kõntaale, la pʋg-rogs-roog sẽn tõe n deeg neb piig la a naase, manzoor roogo, la a biiru. Bogdg Arõndiisma wã pagb me paamame tɩ meeri wã met pagb zak n na n kõ-ba.

Yɩɩ yibeoog wakat a nu wã sasa, la a Zãmpoll MONE Bogdg meerã, bool kiba-kɩtbã tɩ b gilg na n ges tʋʋma buud toor-toore Bogdg meeri wã sẽn gãnege, n na n tʋme. Gilgrã pʋgẽ, b renga Zõagna “Zond di boa” sɛgtɛɛr 22, sor ning b sẽn boond tɩ Ri 13-29 a tũubã ra lebga toog ne sakã rãmba. Bala, Oneya tʋʋm-noorã tuu ko-soay n pɩʋʋg so-kãnga, tɩ saag sã n ni, ka wẽnd yaa galentẽng pʋg ye. B tuume n bus rako-kẽenga, t’a zĩigã leb kunkubri. Kɩtame tɩ saag sã n ni, sakã nin-buiid kẽnd lebg toog ne-ba. Yaa rẽ tɩ meer a Zãmpoll MONE ne a tʋmd-n-taasã ra pʋgd-ba, tɩ b lebg n wa maneg sorã n lebse. Bogdg meeri wã pʋg-b lame, n wa mik tɩ b kaoosdame. Yaa rẽ tɩ Waogdg meeri wã sẽn paam Layafde sõngr ligd wɛɛngẽ. Yaa Ero wã ligd sõor na ta Milyão 80 la b kõ Waogdg meeri rãmbã tɩ b ning kõntaall woglem sẽn ta kɩlo kaobg la a pis-naas la a naas sɛgtɛɛr rãmbã la Arõndiisma rãmbã pʋse. Lagd-kãnga, meer fãa paame n na n ges n welg a meeri wã pʋgẽ zu-loeese. Meer Zãmpoll MONE wilgame tɩ Layafde sõngrã pʋgẽ Arõndiisma a nu wã paama ligdi. Ligdã ka waoog ye, la bãmb zu-loɛɛg ra ya b na mao n welg yel-yãgemd nins sẽn be wã.

Yaa rẽ n kɩt tɩ b yãk tɩ b na n maneg sorã n kõ nin-buiidã tɩ b paam n tũudẽ. Sorã b na n gãneg-a-la tãndo, t’a zẽke, n lebg saalga, tɩ sakd nebã kẽnde. “Zond di boa” sakã pʋgẽ, sor a to n be. So-kãnga me, b na n gãneg-a-la tãnd t’a sak kẽnde. Meer Zãmpoll MONE sẽn yi  Zõagnã sakã pʋga, b kẽnga Rasaasg n tɩ ges sor a yembre. Yaa sor ning sẽn yit Liise de la Zeneesã noorẽ. B ning-a-la kõntaale, b sẽn boond tɩ gudrõ, la b ning so-kãnga, sẽn tũ ne Layafde sõngrã.

Kõntaalãgesg poore, yaa Walyalgẽ logtorã yir la b kẽng yã. Zĩ-kãnga, yaa tɩbsg roog la b met n na n sõng ne nin-buiidã. Tɩbsg roog ning sẽn da be be wã, ra yaa toall mangse, b sẽn boond tɩ magasẽ wã pʋg la b ra reegd bãad rãmbã. Be la b ra tɩbsd-ba, be la b rogsd-ba. La sã n getẽ roogã ka sakd gesg ye. Roogã meng wẽnda zãnde. Meeri wã sẽn paam Layafde sõngrã b yãkame n me ro-paalle. Roogã tõe n deega bãad rãmb piig la a naase, la manzoorã biiru, n paas roog b sẽn tõe n deng n ges bãadã n yaool n tall-a n ta tɩbsgã roogẽ. Gilg n gesã wa n tɩ paga a kʋɩlens Bogdg meeri wã zakẽ. Yaa Arõndiisma a nu wã pagb zak la b meta. Mise le meer wilgame tɩ rag n yaa meeri wã roog pʋg la pagbã mi n segd taab n maand b tigs buud toor-toore. Wakat ninga b mi n waame n seg tɩ meeri wã tara seg-taaba. Wakat kẽere, mi n wa lebga tɩlae ne meeri wã t’a yik la a kõ roogã. Yaa rẽ n kɩt tɩ b yãk yam n na n me pagb zaka Arõndiisma wã pagb yĩnga. A Zãmpoll MONE wilgame tɩ pagb zak bee Waogdgo, la zag-kãng yaa Burkĩna Faso pagbã gill n so. Bogdg meeri wã sẽn met a soabã yaa Arõndiisma wã pagb zaka.

Yaa roog sẽn  tar sɛg-taab rot a yiibu,la biiru rãmbã a tãabo. Yaa meeri wã n yãk a ligd n kɩt tɩ b me-a. Ligdã  sõor yika milyão 25.

Yɩɩ Mise le meer sẽn wilg t’a ratame tɩ bãmb Arõndiisma wã nin-buiid fãa kẽes b toogo, tɩ b sõng taab n tʋme. A leb n datame tɩ koɛɛg sã n mi n be, sẽn kẽed ne meeri wã zãab wɛɛngẽ, bɩ nin-buiidã pẽneg meeri wã n togs la b bas yi n pag sor n wilgd sũ-ka-noanga, tɩ soaya pagb ka malgd yell ye.

Pẽgdwẽnde Erik Zĩnaaba

Le Vendredi, 10 décembre 2021, le maire de l’arrondissement 5 Monsieur Jean-Paul MONE a effectué une tournée de visite des infrastructures dans son arrondissement. Il s’agit du bitumage d’une route, une maternité avec une capacité de 14 lits, une salle de soin avec un bureau, en plus de ces infrastructures s’ajoute une maison de la femme.

S’était aux environs de 5 heures du matin, Monsieur Jean-Paul MONE a fait appel aux Hommes de medias pour une tournée de visite des infrastructures en cours de réalisation dans son arrondissement. La première étape de cette tournée s’est effectuer à la zone du bois au secteur 22, sur la rue 13-29 dont la circulation était devenus un calvaire suite aux travaux de L’ONEA qui a travers le creusage des faussé à créer un calvaire pour les habitants de ce quartier, selon le maire ils ont été interpellé à plusieurs reprise pour réparer la voie mais sans succès. C’est suite à l’aide de l’agence française pour le développement  à la mairie de Ouagadougou avec la somme de 8 million d’Euro pour le bitumage d’une route de 40 kilomètre dans les secteurs et arrondissements de Ouagadougou, que la Mairie de l’arrondissement 5 a bénéficié. Pour Jean Paul MONE l’argent que son arrondissement a reçu  n’était pas suffisant pour réaliser toutes ces infrastructures. Mais cette aide de l’agence française de développement a permis de palier à certains besoin de l’arrondissement.

C’est ainsi que la mairie a jugé bon de procéder au bitumage de certaines route. À savoir c’elle de Zogona et de la zone du bois. Après l’étape de Zogona, la visite s’est poursuivis à Dassasgho pour voir une route en butine devant le lycée de la jeunesse.

Ensuite c’est le tour du dispensaire de Wayalgin que la maire a visité, dans ce site, une sale de soin est en construction afin d’aider la population. La salle de soin qui y était est   un magasin, qui servait en même temps de sale de soin et de maternité, ce qui était désagréable à la vue, mais avec l’aide de L’AFD, la mairie est en train de réaliser une salle pouvant recevoir 14 malades, et un bureau, et une salle d’observation.

La visite s’est achevée au sein de la mairie ou, une maison pour les femmes de l’arrondissement 5 est en construction. Les femmes se rencontraient dans la salle de la mairie, et souvent si la mairie aussi a des rencontres, il y’a des soucis, c’est ainsi qu’ils ont eu l’idée de construire une salle pour cela. Selon Jean Paul MONE, il y’a une maison de la femme à Ouagadougou, mais cette maison appartient à toutes les femmes du Burkina Faso. C’est une salle composée de 2 salles de réunion et trois bureaux. C’est sur fond propre que la mairie a réalisé cette salle à hauteur de 25 millions de francs CFA.

Monsieur le maire a montré sa volonté a une union des habitants de son arrondissement, il a encore besoin que les uns et les autres s’approche aux agents de la mairie afin d’avoir de plus ample informations sur la gestion de la mairie et de se garder de toute manifestation insensée  dans les rues.

Pengdouendé Eric Zinaaba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *