Non classé

Sodaasã bʋ-kaood wilgame tɩ neb n da segend naam-wẽ-n-dɩke

Kiis katɛk sẽn looge, tɩ tẽngã ka gãe baanã, koees ra yitame n wilgdẽ tɩ sodaas sull n sengd naam wẽ-n-dɩk n dat lub a Rok Mark  Kiristẽ  KABOOR naamã. Yʋʋm-vẽkr kiuug rasem 10 yʋʋm 2022 soabã, sodaasã sari roog yiis mooneg koɛɛg n wilg tɩ b kõo sor tɩ b yõk Letena Kolonell Emanwɛll Zũngrãane, Reezõ di noorã soolmẽ wã taoor soaba. B wilgame tɩ yaa yẽ n da be taoor ne sodaas a taab tɩ b sogend naam-wẽ-n-dɩkã.

Letena Kolonell Zũngraana, yɩɩ Bobo sodaasã sull b sẽn boond tɩ Rezima Parasɩtist komando 25 soabã taoor soaba, a leb n gʋlsa sɛb buud toor-toore, b sẽn boond tɩ Lɩvr rãmbã n gom yõ-koglgã yelle.

Kibarã yii aouaga.com

Burkina Faso : Soupçonné de préparer un coup d’État, le lieutenant-colonel Mohamed Emmanuel Zoungrana arrêté

Un lieutenant-colonel a été mis aux arrêts ce lundi 10 janvier 2022. Depuis plusieurs mois, les autorités burkinabè redoutaient que le contexte sécuritaire ne pousse certains officiers à tenter un coup de force.

Y a-t-il eu une tentative de coup d’État au Burkina ? Selon nos informations, le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana a été mis aux arrêts par la gendarmerie, ce lundi 10 janvier. Jusqu’ici chef de corps du 12e régiment d’infanterie commando, Emmanuel Zoungrana officiait également en tant que commandant du secteur ouest du groupement des forces de sécurisation du Nord. Dans le passé, il a aussi dirigé le 25e régiment parachutiste commando, basé à Bobo-Dioulasso.

Selon plusieurs sources sécuritaires jointes par Jeune Afrique, le lieutenant-colonel Zoungrana est soupçonné d’avoir fomenté une tentative de putsch. Plusieurs autres militaires auraient été interpellés.

Source : Aouaga.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *