Non classé

Sull ning sẽn zabd ne vɩɩmã kengrã sega kiba-kɩtbã

 Sull ning b sẽn boond tɩ RÃNKOF « RENCOF » yãka tʋʋlg kiuug rasem 15 yʋʋmd fãa, tɩ ya ra-n-dɩ wã rãmb daare. Sullã rãmb sega kiba-kɩtbã n wilg tɩ b sũur sẽn pa noom ne teedã ligd sẽn paas Burkĩna Faso ka wã ye. B wilgame tɩ koodã, ro-gãasã la  kaorengã  yaoob ligd lebga wʋsgo. A kɩtame tɩ nin-buiida be zu-loees pʋga. Yaa rẽ n so tɩ b boond tẽngã zãadba tɩ b puk b nif n gese. B kẽnga taoor n paas tɩ nugẽ bãensaã tʋʋm-noy pʋs me wẽgb n be be. Ẽntɛgnetã, la  boaala ligd yaa wʋsgo,  reezo wã sẽn pa sõma.

Kibarã yii minut.bf

Flambée des prix de produits: le réseau des consommateurs monte au créneau

Ce mardi 15 mars 2022, le monde entier célèbre la journée des consommateurs. Une occasion pour le réseau national des consommateurs du Faso (RENCOF) de marquer une halte pour dénoncer une fois de plus la vie chère au Burkina Faso à travers une conférence de presse.

La flambée des prix de céréales sur le marché, les spéculations des prix des logements en passant par les spéculations des frais de scolarité dans les établissements secondaires comme supérieurs sont entre autres les réalités des Burkinabè dépeintes par le réseau national des consommateurs du Faso.

Le RENCOF dénonce également «le coût élevé de la communication et la vaporisation des mégas de connexion, les minutes et les bonus d’appels » .

La mauvaise qualité des réseaux des téléphonies mobiles a été dénoncée également par le réseau des consommateurs du Burkina.

Minute. Bf